Vitrolles : Guéant au chevet du policier

  • A
  • A
Vitrolles : Guéant au chevet du policier
Les policiers sont intervenus suite à une série de cambriolages dans une zone industrielle.@ NATHALIE CHEVANCE
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur a rendu visite au policier blessé dans la fusillade.

Un blessé grave et un mort. C'est le bilan de la course-poursuite qui a opposé la Brigade anticriminalité (BAC) d'Aix-en-Provence à des malfaiteurs, pris en chasse après une série de cambriolages à Vitrolles, dans les Bouches-du-Rhône. Un policier de 37 ans, atteint d'une balle dans la tête et de deux dans le corps, a été transféré "dans un état désespéré" à l'hôpital Nord de Marseille, selon une source policière.

En déplacement à Lyon lundi matin, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a exprimé son "indignation" et sa "tristesse", avant de rendre en début d'après-midi au chevet du policier blessé. Il s'est entretenu avec le neuro-chirugien qui a extrait la balle de la tête du policier mais n'a fait auncune déclaration à l'issue de sa visite. Seule certitude, le fonctionnaire est lundi après-midi toujours entre la vie et la mort.

Tué par son complice

D'après les informations d'Europe 1, le conducteur de la voiture, stoppée par une herse sur l'autoroute à hauteur de Vitrolles, se serait mis à tirer dans tous les sens des dizaines de coups de feu, tuant au passage son complice. "Il est décédé sur place, dans son véhicule", une Audi dont les pneus avaient été crevés par une herse disposée par les policiers, selon la procureur de la République d'Aix-en-Provence Dominique Moyal.

"Il est mort d'une balle d'un de ses complices qui, en tirant sur le véhicule de police en balayage, l'a atteint au passage", a déclaré à l'AFP le directeur interrégional de la police judiciaire à Marseille, Roland Gauze. Plus tôt, Dominique Moyal avait assuré que les policiers n'avaient pas fait usage de leur arme.

Encagoulé et ganté

Le malfaiteur décédé était encagoulé et ganté. Âgé d'une trentaine d'années, il n'avait aucun papier sur lui et n'est donc pas encore identifié. Ses complices ont pris la fuite à pied et sont activement recherchés. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.a confié le parquet lundi matin.

Les complices du braqueur décédé ont pris la fuite et étaient activement recherchés lundi matin. "A priori au nombre de quatre", selon Dominique Moyal, les malfaiteurs ont été interceptés par les forces de l'ordre après avoir commis une série de cambriolages dans une zone industrielle de Vitrolles. Ils ont alors répliqué avec "une arme automatique de type Kalachnikov".

Un long périple nocturne

D'après La Provence, les faits se sont produits vers 3h30 sur l'autoroute A7 à quelques mètres du centre commercial Ikea. Un important dispositif policier a été déployé sur les lieux, où le préfet s'est rendu, ajoute le site internet du quotidien.

Les malfaiteurs ont commencé leur escapade dans supermarché de Saint-Martin-de-Crau où ils ont volé du champagne. Ils ont poursuivi leur route à travers le département jusqu'à Aubagne, à 100 kilomètres, où ils ont visé un autre magasin. Ils ont enfin terminé leur escapade dans un magasin "Picard" à Venelles avant d'être pris en chasse par la BAC.