Viols à Lyon : l'alerte d'universités

  • A
  • A
Viols à Lyon : l'alerte d'universités
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les présidents de deux universités ont envoyé un mail aux étudiants pour les mettre en garde.

La mise en garde. "Nous vous invitons à ne pas sortir non accompagné(e)s et à rester vigilant(e)s". Voilà le mail reçu par près de 30.000 étudiants et personnels des universités de Lyon lundi. Plusieurs agressions sexuelles ont en effet été commises dans le 8ème arrondissement de la ville ces dernières semaines. Les étudiantes sont donc invitées à redoubler de vigilance.

L'affaire. La police a ouvert une information judiciaire pour cinq faits d’agressions sexuelles ou des viols commis depuis le mois d'octobre dernier sous la menace d'une arme, rapporte Le Progrèsqui a révélé l'affaire. Les enquêteurs s'orientent vers la piste d'un violeur en série.

Ces agressions, dont la dernière remonte à fin janvier, se sont déroulées en général autour de minuit et fréquemment sous la menace d'un couteau ou d'un cutter, et il y a parfois eu des coups. L'une des victimes a même été blessée par arme blanche. Les victimes sont âgées d'une vingtaine d'années et plusieurs sont des étudiantes.

Le mail. Les messages envoyés aux étudiants par les universités rappellent qu'une enquête est ouverte. ""Nous vous transmettons des consignes de prudence pour vos déplacements (...) cela concernant surtout les étudiantes et jeunes femmes", peut-on ainsi lire.

La psychose. Les étudiants lyonnais regrettent un début de psychose. "Il y a beaucoup de 'on dit', on parle de 'sourire de l'ange', de scarifications sur le bas ventre. Ça va vite. En ne disant rien mais en laissant sous-entendre quand même qu'il faut être prudent, les gens s'imaginent tout et n'importe quoi. La psychose nait de ces rumeurs non vérifiées", explique Noémie, une étudiante lyonnaise, sur Europe 1.