Un homme "suspecté d'au moins trois viols de mineures", dont celui d'une adolescente à Noisy-le-Grand, Seine-Saint-Denis, où il s'était vanté avec deux complices d'appartenir à une bande surveillée par la police, a été mis en examen et écroué, a-t-on appris dimanche de source judiciaire. Agé de 22 ans, il avait été arrêté jeudi dans le 2ème arrondissement de Paris, pour un vol à l'étalage, puis placé en garde à vue à la Sûreté territoriale à Bobigny.

Il est notamment soupçonné avec deux autres personnes d'avoir emmené de force une adolescente en juin 2012 sur un terrain vague de Noisy-le-Grand et de l'avoir violée avec ses complices "à tour de rôle, sous la menace d'un tournevis", selon une source policière.

"Pendant son audition, la victime relate qu'ils se vantaient d'appartenir à la bande des Candy Shop", a expliqué cette source. Cette "bande régionale" qui tire son nom d'un titre du rappeur new-yorkais 50 Cent et a l'habitude de se retrouver sur le Parvis de la Défense ou Gare du Nord, est connue et surveillée par la police.