Villeurbanne : une famille séquestrée et violentée chez elle

  • A
  • A
Villeurbanne : une famille séquestrée et violentée chez elle
@ Capture d'écran - Google maps
Partagez sur :

Quatre malfaiteurs en voulait au coffre-fort du père de famille, commerçant. Leur butin s’élèverait à 80.000 euros en liquide.

L'INFO. Une famille a été séquestrée chez elle dans la nuit de mercredi à jeudi à Villeurbanne, dans la banlieue lyonnaise, selon les informations recueillies par Europe 1. Quatre malfaiteurs se sont introduits dans leur domicile pour délester le père de famille de son argent.



Agrandir le plan

Une famille a été séquestrée chez elle dans la nuit de mercredi à jeudi à Villeurbanne, dans la banlieue lyonnaise, selon les informations recueillies par Europe 1. Quatre malfaiteurs se sont introduits dans leur domicile pour délester le père de famille de son argent.

• Objectif : le coffre-fort du père. Les faits ce sont produits au sein même de leur foyer, une grande maison familiale bordée de palmiers. Très tôt jeudi matin, quatre malfaiteurs, armés et encagoulés, ont fait irruption dans la maison. Les hommes molestent sérieusement le couple afin de s'emparer du contenu du coffre-fort du père de famille, commerçant sur les marchés.

• "Ils nous menaçaient, ils étaient très violents". Ils ont attendu que mon père sorte, vers 6h30. Ils ont passé le garage et l'attendaient derrière les voitures. Quand mon père est sorti, ils ont commencé à le frapper", raconte une des filles du couple  au micro d'Europe 1. "On dormait, ils nous ont réveillé. Ils ont frappé ma mère. Ceux d'en haut ont été ligotés dans une chambre. Ma mère a été enfermée avec ma petite sœur dans les toilettes. Moi j'étais avec mon père dans le salon", confie-t-elle. "Ils nous menaçaient et nous insultaient, ils étaient très violents. Ils faisaient des allers-retours et cherchaient des choses que l'on n'avait pas. Il ya juste une de mes sœurs qui s'est cachée et a pu appelé la police", raconte-t-elle encore "choquée".  

• 80.000 euros en liquide et des bijoux. A leur arrivée, les policiers assistent à la fuite des quatre hommes en Mercedes. Des malfaiteurs qui n'auraient pas hésité à tiré un coup de feu en direction des fonctionnaires. Selon les premiers éléments de l'enquête, leur butin s'élèverait à 80.000 euros en liquide et quelques bijoux de famille.