Violée et torturée à Verdun : six suspects incarcérés

  • A
  • A
Violée et torturée à Verdun : six suspects incarcérés
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Six personnes, trois hommes et trois femmes, ont été mises en examen et écrouées dimanche dans le cadre de cette affaire, en Lorraine.

Elle a été contrainte à dormir par terre et à manger de la nourriture pour chat. Six personnes ont été mises en examen et incarcérées, dimanche, après avoir été placées en garde à vue, samedi, en Lorraine. Ces trois hommes et trois femmes sont soupçonnés d'avoir participé au calvaire infligé à une jeune femme de 20 ans, séquestrée, violée et torturée pendant plusieurs semaines à Verdun, dans la Meuse. a-t-on appris de source judiciaire.

Viol et actes de barbarie. Ils sont poursuivis pour viol et actes de barbarie, et certains d'entre eux, en outre, pour séquestration, a indiqué Me Alexandre Rolland, avocat de l'un des suspects. Agés de 19 à 27 ans, tous "reconnaissent les faits, mais sans prendre conscience de leur gravité", a par ailleurs indiqué une source judiciaire. Selon l'Est républicain qui a dévoilé l'affaire, la jeune victime, une apprentie souffrant d'une légère déficience mentale et résidant dans un foyer de jeunes travailleurs, a été régulièrement violée et frappée, au domicile d'un couple de femmes qui l'avaient prise "sous son aile".

Esclave sexuelle. "Il n'y a pas eu d'élément déclencheur. Au début, c'étaient des simples coups. Après, de plus en plus forts, des sévices de plus en plus importants", a expliqué une source proche du dossier, qui décrit "des atrocités incroyables". Soumise à un "esclavage sexuel", la victime a subi des brûlures, des coups de cutter et de matraque. Contrainte de s'immerger dans une rivière glacée, de dormir par terre et de manger de la nourriture pour chat, la jeune femme a également été forcée à pratiquer des actes zoophiles et à se faire raser la tête.

Selon le quotidien local, les six suspects incarcérés sont le couple de femmes, ainsi que trois hommes amis de ce couple et la compagne de l'un d'entre eux. L'alerte a été donnée par une éducatrice qui suivait la jeune victime depuis plusieurs années. Cette dernière était parvenue à convaincre ses bourreaux de la laisser aller chercher sa carte bancaire chez elle.