Vente d'alcool interdite à Marseille : la galère des commerçants

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

A Marseille, les supporters ont désormais interdiction d'acheter de l'alcool les veilles et les soirs de match. Ce qui pose bien des problèmes aux commerçants.

La mesure entre en vigueur dès mardi à Marseille. Après les graves violences entre supporters russes et anglais samedi, qui ont fait 35 blessés, dont trois dans un état grave, le ministère de l'Intérieur a demandé aux préfets de prendre toutes les mesures utiles pour prohiber la vente d'alcool à emporter pendant l'Euro.

"Je ne pourrais pas refuser". Dans la cité phocéenne, les commerçants sont un peu désabusés. Avec l'Euro, les patrons de supérettes y voyaient une aubaine pour leur chiffre d'affaires. L'un d'eux, Matthieu, avait fait des stocks et embauché deux personnes supplémentaires pour l’aider à écouler tous ses packs de bières aux supporters. Il ne voit pas très bien aujourd’hui comment il peut respecter l’arrêté préfectoral. "Regardez mon rayon, j'ai des centaines de bouteilles ! Si on ne me met pas un car de CRS devant ou des policiers dans le magasin, je ne pourrais pas refuser", dénonce-t-il.

Des contrôles et des amendes. Samedi, un groupe de supporters a brutalement envahi son commerce. "Allez refuser à un groupe de quinze personnes ivres mortes de leur servir à boire alors que le rayon est plein. Ce n’est pas possible ! Dans ces cas-là on fait fermer et on me paie les pertes sèches", peste-t-il. Dès mardi matin, des contrôles inopinés seront effectués dans les commerces pour vérifier qu'ils ne vendent plus d'alcool, avec la menace de fermeture pour les récalcitrants. En plus d'assurer la sécurité et le maintien de l'ordre public, les policiers déployés dans le centre-ville auront cette mission supplémentaire : traquer les supporters qui se promènent un pack de bières en main et leur infliger une amende.