Vaste arnaque aux encarts publicitaires

  • A
  • A
Vaste arnaque aux encarts publicitaires
@ GOOGLE MAP
Partagez sur :

Des Marseillais auraient vendu des publicités chères mais visibles presque nulle part.

L’arnaque avoisinerait les 15 millions de préjudice. La justice a arrêté jeudi soir sept personnes, mises en examen pour "escroquerie en bande organisée, abus de biens sociaux et menaces", révèlé vendredi le quotidien La Provence.

Ces personnes sont soupçonnées d’avoir organisé un réseau d’annonces publicitaires, vendues presque sous la contrainte à leurs clients, et imprimées dans des publications quasi-confidentielles. Quatre suspects ont été écroués, dont deux gérants marseillais de régies publicitaires, qui semblent avoir été à la tête de l’organisation.

Vente forcée de fausses publicités

"Ils agissent comme des voyous et se montrent parfois violents, verbalement », a confié la Division économique et financière de la police judiciaire marseillaise au journal La Provence. Leur méthode se résumait à une formule simple : "Si vous achetez de la pub, tout ira bien", a expliqué la même source.

Le réseau a surtout démarché des artisans et des petites entreprises, allant jusqu’à appeler au téléphone la même personne plusieurs fois dans la journée pour la convaincre d’acheter des encarts publicitaires. Les clients auraient payé en moyenne 2000 € chacun pour ces publicités.

Le quotidien marseillais relate notamment l’histoire d’un maçon du Vaucluse, en délicatesse avec le fisc et l'inspection du travail, qui "a versé 2600, puis 7000, 15000 et enfin 30000 €, jusqu'à ce qu'il dénonce les faits", a détaillé la police judiciaire de Marseille.

Cette interpellation intervient à quelques jours de l’ouverture du procès d’un autre réseau, arrêté en 2006 pour les mêmes pratiques.