09/11/2017 - 18h47

Vannes : en pleine nuit, une octogénaire forcée de quitter l'hôpital

© GUILLAUME SOUVANT / AFP

Le fils d'Yvonne n'en revient toujours pas. Sa mère a été contrainte de quitter l'hôpital Chubert de Vannes en pleine nuit fin octobre, comme le relate Ouest France. Prise de vomissements après avoir suivi un traitement pour une sciatique, elle avait passé une journée à l'hôpital au cours de laquelle elle avait été mise sous perfusion avant de passer des radios et d'être installée dans une chambre.

"Elle s'est habillée toute seule et a été mise dehors." "À minuit, un médecin est venu la voir en lui disant qu’elle devait partir. Elle a tenté de nous joindre, en vain. Elle s’est habillée toute seule et a été mise dehors", raconte François Coupez, son fils, qui ne cache pas sa colère. L'octogénaire n'a eu d'autre choix que de prendre un taxi pour rentrer chez elle : "En pleine nuit, à 80 ans, ma mère s’est retrouvée devant l’hôpital et à payer 103 euros pour rentrer chez elle, à Belz."

Ce n'est que vers 2h du matin qu'elle a regagné son domicile mais elle n'était pas encore au bout de ses peines puisque dans le noir, elle a eu beaucoup de mal à ouvrir sa porte de garage. "Elle était trop faible pour rentrer chez elle. Sans force, elle aurait pu passer la nuit dehors sans pouvoir rentrer chez elle", confie son fils.

Aucun commentaire de l'hôpital. Pour le moment, l'hôpital Chubert ne peut "faire aucun commentaire sur la prise en charge de cette patiente" car elle "n'a pas (...) sollicité le service de réclamation des usagers de l'établissement", indique la directrice adjointe de l'hôpital. Les interrogations de la famille d'Yvonne restent donc en suspens.