Val-d'Oise : saisie record de jouets

  • A
  • A
Val-d'Oise : saisie record de jouets
@ Europe 1 - Ariane Lavrilleux
Partagez sur :

Non conformes et présentant des risques pour les enfants, 20 tonnes de jouets ont été saisies jeudi dans un entrepôt.

Une saisie record. C’est la saisie de jouets la plus importante de l’année. Les douanes ont mis la main jeudi, dans un entrepôt du Val-d’Oise, sur 20 tonnes de jouets chinois ne respectant pas les normes européennes. Ces jouets, arrivés en France après une escale en Belgique, s’apprêtaient à garnir les rayons des magasins à l‘approche de Noël.

20.000 à 30.000 euros à la revente. Au total, plus de 23.000 jouets ont été saisis lors de cette opération menée conjointement par la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) et par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Parmi les jouets saisis figurent notamment des peluches, des ballons, des pistolets laser ou des voitures électriques qui étaient destinées à une société basée à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. A la vente, ils auraient rapporté entre 20.000 et 30.000 euros, selon une estimation des douanes.

24.10 jouets saisis 930x620

© Europe 1 - Ariane Lavrilleux

Des jouets dangereux. Retrouvés dans des cartons portant la mention "made in china", les jouets saisis jeudi comportent un réel danger pour les enfants. C’est le cas par exemple d’un lapin orange fluorescent dont les yeux sont à peine collés.  "Dans ce lapin, les yeux ou les oreilles peuvent s'enlever trop facilement", explique Bruno Collin, responsable des douanes. "Normalement, ils ne doivent pas pouvoir se détacher pour que les enfants ne puissent pas les avaler", précise-t-il au micro d’Europe 1. "Il n'y pas non plus de protection pour les piles. Elles sont en accès libre, ce qui est interdit.  Si vous mettez des piles et qu’un feu se déclenche, le jouet peut s'embraser très facilement et dégager des produits toxiques", poursuit le douanier.

24.10 douanes jouets saisis 930x620

© Europe 1 - Ariane Lavrilleux

Des substances cancérigènes. Les produits chimiques dangereux sont par ailleurs présents dans de nombreux jouets en plastiques. C’est la cas de cochons roses, à l’aspect inoffensif, dont l’agent de répression des fraudes Séverine Dubus a déballé tout un carton. " Ils émettent du bruit et ont l’aspect de gadgets. Mais par l'odeur, on peut suspecter la présence de phtalates, des substances chimiques qui sont cancérigènes, explique-t-elle au micro d'Europe 1. "On va les envoyer au laboratoire pour les faire analyser". Ces jouets, qui seront immobilisés le temps des analyses, seront ensuite détruits. Pour éviter d’attiser toute convoitise, à deux mois de Noël.

sur le même sujet

• Noël : attention aux jouets dangereux
• Jouer en toute sécurité