USA : un corps découvert, après le sauvetage d'une femme disparue depuis août

  • A
  • A
USA : un corps découvert, après le sauvetage d'une femme disparue depuis août
Partagez sur :

Le corps d'une victime non identifiée a été découvert vendredi à l'endroit même où une femme a été retrouvée jeudi enchaînée dans un conteneur.

Les autorités de Caroline du Sud ont découvert vendredi un corps enterré dans une propriété où une femme disparue depuis le mois d'août avait été retrouvée jeudi enchaînée "comme un chien" dans un conteneur. Le bureau du shérif du comté de Spartanburg "a retrouvé un corps enterré dans une tombe de fortune sur cette propriété" vendredi matin, a indiqué le shérif Chuck Wright, lors d'une conférence de presse.

"Nous n'avons à ce stade aucun moyen de savoir comment la personne est décédée, ni s'il s'agit d'un homme ou d'une femme", a-t-il poursuivi, estimant "possible" que ce soit l'oeuvre d'un tueur en série. Le shérif a précisé que le corps avait été repéré par des chiens sur une zone de 38 hectares dans la ville de Woodruff, au nord-ouest de Columbia, la capitale de cet Etat.

Un homme porté disparu. La police avait secouru jeudi Kala Brown au même endroit. La femme de 30 ans a été retrouvée dans un conteneur métallique appartenant à un homme enregistré comme délinquant sexuel. Elle a raconté aux policiers y avoir passé les deux mois écoulés depuis sa disparition, survenue avec son compagnon Charles Carver dont le sort restait encore inconnu.

Todd Kohlhepp, le propriétaire du champs sur lequel se trouvait ce conteneur, a été interpellé dès jeudi par les policiers, initialement venus pour un simple mandat de perquisition. Les policiers avaient été alertés par des bruits de cognements venant de l'intérieur du conteneur. Puis des hurlements: "Aidez moi, faites-moi sortir de là!", avait indiqué le shérif Wright jeudi soir sur CNN. Les policiers cherchent désormais à établir si cet agent immobilier de 45 ans possède d'autres propriétés.

La télévision locale WSPA a indiqué que la jeune femme travaillait, avant sa séquestration, comme femme de ménage pour son geôlier. "Nous avions été chez lui pour récupérer les clefs avant de revenir nettoyer la maison. Il ne semblait pas être une personne pouvant faire du mal à quiconque", a indiqué Lindsey Mayson, se présentant comme une amie.