Une préfète mise en examen pour vol

  • A
  • A
Une préfète mise en examen pour vol
@ MAX PPP
Partagez sur :

Françoise Debaisieux aurait volé meubles et fournitures quand elle était en poste en Lozère.

Françoise Debaisieux a commencé par porter plainte pour vol. Avant de devenir la principale suspecte dans l’enquête sur la disparition de meubles et de tableaux dans le logement de fonction qu’elle occupait à la préfecture de Lozère. Cette ex-préfète, interpellée mercredi matin, a été mise en examen jeudi.

Grands crus

Françoise Debaisieux a été en poste de 2007 à 2009 en Lozère. Dès son arrivée, elle s'était fait remarquer en réclamant comme véhicule de fonction un luxueux 4x4 Touareg. Le vendredi, elle chargeait le grand coffre de la voiture des objets volés à la préfecture, direction les Ardennes, dont elle est originaire. Vers la région parisienne, elle rejoignait son mari sur une aire d'autoroute, afin de transférer les cartons.

Pendant plus d'un an et demi, elle aurait dérobé meubles, tableaux, argenteries, miroirs, fauteuils mais aussi du linge de maison de marque qu'elle avait remplacé par de simples serviettes, dont elle avait coupé les étiquettes. Par ailleurs, dans la cave de la préfecture, plusieurs bouteilles de grands crus ont disparu, remplacées par du Bordeaux bon marché.

Hors cadre

Les vols ont été découverts lors d’un inventaire réalisé à la demande de son successeur, comme c’est souvent le cas lors d’un changement d’affectation. Puis l’ancienne directrice de cabinet de Françoise Debaisieux a à son tour porté plainte, pour vol de vêtements.

Après avoir quitté la Lozère, Françoise Debaisieux a d’abord été nommée à la préfecture des Hautes-Pyrénées. Mais il y a quelques semaines, elle a demandé à être nommée préfète hors cadre, un échelon à part dans la hiérarchie qui permet de se mettre à l’écart des postes traditionnels.

Françoise Debaisieux devra répondre de "vol et détournement de biens publics par personne dépositaire de l'autorité publique". Son mari a quant à lui été mis en examen pour recel, sans être placé sous contrôle judiciaire.