Une fillette violée, un multirécidiviste recherché

  • A
  • A
Une fillette violée, un multirécidiviste recherché
La police recherche un multirécidiviste, soupçonné du viol d'une fillette de 10 ans.@ SURETE DEPARTEMENTALE ESSONNE
Partagez sur :

Le suspect du viol commis en Essonne est âgé de 33 ans et a déjà été condamné pour viol.

La police recherche un homme soupçonné d’avoir violé une fillette à Viry-Châtillon, dans l’Essonne, samedi dernier. Selon les informations d’Europe 1, la petite fille de 10 ans participait à une kermesse lorsque sa grande sœur lui a demandé d’aller acheter un sandwich. La fillette est alors frappée par un homme et emmenée de force dans une voiture.

Ne la voyant pas revenir, sa grande sœur l’appelle sur son portable : la petite décroche, mais derrière elle sa sœur entend un homme qui hurle et menace de la tuer. La police est ensuite alertée. Moins de trois heures après l’enlèvement, la fillette a été ramenée par son agresseur présumé à Viry-Châtillon. Violée à plusieurs reprises, l'enfant, en état de choc, est hospitalisée et opérée en urgence. D’après les premiers éléments de l’enquête, elle a subi des violences sexuelles.

Il n'était pas inscrit au fichier des délinquants sexuels

Le violeur présumé a été formellement identifié sur photo par la petite fille ainsi que par plusieurs témoins présents à la kermesse. Il s'agit de Amar Tabbakhe, rapidement géolocalisé à Antony, dans les Hauts-de-Seine, mais il n'a pu être interpellé.

Cet homme de 33 ans, mesurant 1,80 mètre et de corpulence moyenne est un délinquant multirécidiviste. Avec une soixantaine de délits à son actif, l'homme a été condamné plus de trente fois, mais une seule fois pour des faits de nature sexuelle. Sa dernière condamnation remonte à 2010 : il avait écopé à Evry de deux ans de prison ferme, pour un viol commis en 2009 sur une jeune femme de 19 ans. Une peine qu'il a purgée, jusqu'à sa libération il y a deux mois.

Malgré ses antécédents judiciaires, il n’était pas inscrit au FIJAISV, le fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes, selon les informations recueillies par Europe 1.

Un homme "impulsif et instable"

Lors du procès pour agression sexuelle, l'avocate de la victime, Me Sophie Haas-Biri, avait noté la personnalité trouble et violente du prévenu. C'était, se souvient-elle, "quelqu'un d'instable, qui avait eu des problèmes dans son enfance, qui avait des carences affectives et éducatives et des traits d'impulsivité et d'instabilité". "D'un moment à l'autre, il se révèle complètement différent, et c'est quelque chose que l'on ne peut pas anticiper", poursuit l'avocate au micro d'Europe 1.

Sorti de prison le 29 mai dernier, l'homme a purgé sa peine, mais son suivi socio-judiciaire n'avait pas encore débuté. Le jour de l'agression, il était censé comparaître au tribunal d'Evry, mais il ne s'est jamais rendu au tribunal.

Toute personne ayant une information à communiquer est priée d’appeler le : 0 800 33 60 98 (Numéro vert mis en place par la direction régionale de la police judiciaire de Versailles, co-saisie de l’enquête avec les policiers de la sûreté départementale de l’Essonne)