Une femme d'affaires, dirigeante d'un hôtel de luxe, kidnappée en pleine rue à Nice

  • A
  • A
Une femme d'affaires, dirigeante d'un hôtel de luxe, kidnappée en pleine rue à Nice
Une enquête a été confiée à la PJ de Nice.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Trois hommes ont kidnappé une femme d'affaires septuagénaire lundi à Nice, devant des passants qui ont donné l'alerte. Une enquête est ouverte pour la retrouver.

La scène est digne d'un film d'action. Une femme d'affaires de 76 ans a été kidnappée lundi à la mi-journée à Nice par plusieurs individus, devant une poignée de passants effarés. La victime a été enlevée dans une petite artère proche du boulevard Gambetta, devant son garage, emmenée de force à bord d'un véhicule utilitaire, rapporte Nice Matin. Le signalement de la victime a été diffusé aux services de police et de gendarmerie. "Ce sont des témoins qui ont donné l'alerte. La victime, d'un certain âge, a été abordée par deux personnes qui lui ont caché le visage à l'aide d'un foulard ou d'un masque", précise Jean-Michel Prêtre, procureur de la République de Nice joint par LCI. La femme a été ensuite poussée à bord du véhicule utilitaire, conduit par une troisième personne.

Un kidnapping préparé ? Le rapt a eu lieu en quelques secondes. C'était "comme au cinéma", a raconté un témoin. D'après le procureur de la République de Nice, ce kidnapping aurait été préparé : "La victime n'a probablement pas été choisie et enlevée au hasard. On n'a pas l'impression que ce kidnapping soit la suite d'une altercation ou de quoi que ce soit de ce genre qui viendrait de se passer", précise-t-il à LCI. Une enquête, confiée à l'antenne niçoise de la police judiciaire, a été ouverte pour "enlèvement et séquestration en bande organisée" et "association de malfaiteurs". Les images de la vidéo-surveillance devraient être exploitées dans les heures à venir. Pour le moment, la septuagénaire reste introuvable. 

Un précédent rapt en 2013. Jacqueline Veyrac est une dirigeante de l'hôtel de luxe "le Grand Hôtel" à Cannes; elle préside le Conseil d'administration de cet établissement cinq étoiles de la croisette. La dirigeante hôtelière avait déjà été victime en 2013 d'un enlèvement au même endroit, devant son garage, a précisé le parquet. "Une dame de cet âge enlevée dans ces conditions, nous sommes tous très inquiets", a indiqué le procureur de la République.