Djihad : une famille soupçonnée d’être partie en Syrie

  • A
  • A
Djihad : une famille soupçonnée d’être partie en Syrie
Le domicile du couple, qui résidait à Villefontaine, en Isère, a été retrouvé vide.@ MAXPPP
0 partage

Deux mandats d'arrêt européens ont  été lancés par le parquet d'Orléans contre le couple, proche des milieux fondamentalistes.

L'info. Une famille est-elle partie faire le djihad en Syrie ? C'est ce que craignent des proches de cette famille iséroise recomposée de quatre enfants - dont un bébé d'un mois et demi -, volatilisée depuis trois semaines. Selon les informations d'Europe 1, les renseignements français ont la certitude que cette famille a pris un vol pour la Turquie.

Les soupçons confirmés. L'information a été confirmée lundi par le procureur de la République à Vienne. "Nous avons sollicité les aéroports et les compagnies étrangères afin de savoir si la famille avait pu quitter le territoire national et se rendre dans un pays étranger afin de faire le djihad. Nous avons su en fin de matinée que l'ensemble de la famille, les deux adultes et les quatre enfants, avait effectivement quitté le territoire national et pris un vol depuis la Suisse jusqu'en Turquie, puis un vol intérieur jusqu'à la frontière turco-syrienne", a précisé le magistrat.

Deux mandats d’arrêt européens. La piste du départ pour mener le djihad en Syrie est donc sérieusement étudiée sans pour autant être confirmée. Deux mandats d'arrêt européens ont par ailleurs été lancés par le parquet d'Orléans contre le couple a indiqué lundi le parquet. Deux plaintes ont été déposées, à Orléans et à Vienne, par chacun des ex-conjoints du couple, qui ont constaté la disparition de leurs jeunes enfants respectifs, trois petites filles de 3 à 5 ans.

"Je demande aux autorités de les ramener en bonne santé". Abdel Hakim Labriak, le père biologique de deux des fillettes, âgées de 3 et 5 ans, savait que son ex-femme était entrée en contact avec des groupes extrémistes. Interrogé par Europe 1, il s'est dit "prêt à aller chercher ses enfants" lui-même en Syrie. "Je demande aux autorités de tout faire pour les ramener en bonne santé", a demandé le père de famille.

L'ex-compagne "cherche sa fille partout". L'ex-compagne de ce djihadiste présumé, également mère d'une des quatre enfants partis avec le couple "cherche sa fille partout", a-t-elle déclaré lundi. "Je cherche aujourd'hui ma fille partout parce que j'ai respecté la loi en confiant le passeport au père", a-t-elle regretté. "Il voulait partir dans un pays musulman. Il m'a parlé de l'Arabie saoudite, mais je ne sais pas aujourd'hui ce qu'il en est", a précisé la jeune mère qui demeure à Malesherbes, dans le Loiret.

Radicalisation extrême et prosélytisme ? Le couple, qui résidait à Villefontaine, en Isère, se serait radicalisé ces derniers mois, selon leurs anciens conjoints respectifs. Selon le dernier message publié sur Facebook par la mère, celle-ci affirme vouloir participer à la construction d’un orphelinat pour les réfugiés syriens dans une région turque. Une zone connue pour être un des points de passage privilégié vers la Syrie. Dans le quartier de Villefontaine où la famille réside, quelques voisins décrivent un couple radicalisé, qui pratiquait le prosélytisme sur le marché de Villefontaine. Selon une voisine, interrogée par Europe 1, la mère n'adresserait la parole qu'aux femmes également voilées.