Une exhibition sexuelle pendant un concert de Lacrim fait le tour du web

  • A
  • A
Une exhibition sexuelle pendant un concert de Lacrim fait le tour du web
Les vidéos ont été vues des dizaines de milliers de fois sur internet. (Illustration)@ AFP
Partagez sur :

Dimanche soir, un couple qui se livrait à des actes sexuels dans la boîte de nuit où se produisait le rappeur a été filmé et diffusé sur internet. Le propriétaire de la discothèque va saisir la justice.

Un couple qui se livrait à des actes sexuels dans la discothèque de Lille, le Network, où se produisait le rappeur Lacrim dimanche soir, a été filmé et diffusé sur les réseaux sociaux, rapporte La Voix du Nord. Sur la vidéo, on voit le couple sur des canapés, la femme faisant une fellation à un jeune homme.

Des ébats de "quelques secondes". Le propriétaire des lieux a expliqué que ses ébats étaient passés inaperçus et qu'ils n'avaient duré " que quelques secondes". Le couple serait pourtant passé à l'acte sur un canapé situé à côté du bar et du fumoir, face à d'autres canapés. Le patron a affirmé que le personnel n'avait rien remarqué : "Si on les avait surpris, on les aurait mis dehors. Nous ne tolérons pas ces comportements", a-t-il argué. Toujours selon le propriétaire, les clients seraient des habitués de la boîte de nuit. 

"C'était un petit kif entre moi et ma copine". Lundi, le jeune homme, auteur des ébats sexuels, a posté une vidéo sur internet. "La femme qui était avec moi c'est ma meuf (femme, ndlr", explique-t-il. "J'avais bu énormément d'alcool. Un homme reste un homme, c'est parti en cacahuète. C'était un petit kif entre moi et ma copine". Il explique que les vidéos tournées dimanche soir à la boîte de nuit ont été envoyées aux mauvaises personnes.

Un signalement au procureur. Les vidéos ont été vues des dizaines de milliers de fois sur internet, et le propriétaire de la discothèque a expliqué avoir reçu des messages d'insultes. L'avocat de la boîte de nuit a indiqué qu'il allait signaler les faits au procureur. Il menace également de porter plainte contre "les auteurs d'injures ou de diffamation envers le Network".