Une bagarre générale évitée devant un lycée parisien

  • A
  • A
Une bagarre générale évitée devant un lycée parisien
Une bande était venue en découdre devant un lycée parisien. Les policiers ont arrêté 26 jeunes.@ CAPTURE D'ECRAN BING
Partagez sur :

Une bande était venue en découdre devant un lycée parisien. Les policiers ont arrêté 26 jeunes.

L'info. Les policiers de la BAC sont intervenus avant que la bagarre n'éclate. 26 jeunes ont été interpellés mardi à la mi-journée devant le lycée technique Edgar Quinet, dans le 9ème arrondissement de Paris. Ils étaient venus en découdre pour répondre à un début de bagarre qui s'était déroulé la veille au soir, dans le 18ème arrondissement voisin.

Des jeunes à "l'air hostile". C'est le proviseur du lycée qui a prévenu la police, peu après midi, voyant que "plusieurs jeunes s'amassaient devant son établissement, l'air hostile, certains porteurs d'armes blanches". Plusieurs brigades anti-criminalité sont alors intervenues. Sur place, les policiers ont retrouvé des bombes lacrymogènes, des matraques ou encore des katanas.

Un jeune de 16 ans dans le viseur. Selon les premiers éléments de l'enquête, ces jeunes voulaient en découdre avec un adolescent de 16 ans, scolarisé dans ce lycée technique. Le proviseur du lycée, Jean-Claude Devaux, a affirmé ne pas savoir quel était l'élève visé. "Aucun élève n'a été ni touché ni blessé, ni n'a fait partie de cette échauffourée", a-t-il précisé, qualifiant toutefois cet évènement d'"exceptionnel". "C'est la première fois que cela nous arrive", a-t-il dit, assurant que "rien de particulier" ne s'était passé dans son établissement pouvant "annoncer cela".

"Participation à un attroupement armé". Parmi les jeunes interpellés, un seul était majeur, âgé d'une vingtaine d'années, selon les informations d'Europe 1. La plupart d'entre eux étaient déjà connus des services de police. Les 26 jeunes ont été placés en garde à vue "à la demande du parquet". Ils pourraient être poursuivis pour le délit de "participation à un attroupement armé".