Paris : une aide soignante soupçonnée d’avoir drogué des retraités pour les voler

  • A
  • A
Paris : une aide soignante soupçonnée d’avoir drogué des retraités pour les voler
Lors de sa garde à vue, l’aide-soignante a reconnu avoir volé deux retraitées.@ AFP
Partagez sur :

Une aide soignante est suspectée d’avoir drogué des résidants d’une maison de retraite dans le XIIIe arrondissement de Paris pour pouvoir les dépouiller.

Des bijoux dérobés et des retraités...drogués. Une aide-soignante qui travaille dans une maison de retraite du 13e arrondissement de Paris a été mise en examen début juillet, rapporte Le Parisien. Cette femme de 60 ans est suspectée d’avoir drogué plusieurs résidents de la maison de retraite afin de leur voler leurs bijoux.

160.000 euros de bijoux. Les enquêteurs qui s’étaient penchés sur les plannings des salariés de la maison de retraite, avant de les comparer aux comptes bancaires de ces derniers, ont découvert que l’aide-soignante avait déposé pour 160.000 euros de bijoux au Crédit municipal de Paris. Certains membres de la famille des retraités ont par la suite identifié des bijoux qui appartenaient à leurs proches. 

Un médicament prescrit pour les crises d'épilepsie. Aussi, selon une source proche de l’affaire citée par Le Parisien, les résultats des analyses de sang de l’une des victimes indiquent un taux très élevé de clonazépam, une molécule très puissante aux propriétés sédatives, prescrite pour les crises d’épilepsie.

Placée sous contrôle judiciaire. Lors de sa garde à vue, l’aide-soignante a reconnu avoir volé deux retraitées mais a nié les avoir droguées. Elle a été placée sous contrôle judiciaire. Ses deux sœurs et ses deux nièces également.