Une affaire de bizutage au lycée naval

  • A
  • A
Une affaire de bizutage au lycée naval
Le lycée naval de Brest est au coeur d'un scandale pour faits de bizutage.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un parent d’élève de Brest a porté plainte pour des bizutages violents et des menaces.

Le père d’un élève du lycée naval de Brest a récemment porté plainte pour des faits de bizutage qu’aurait subi son enfant, âgé de 17 ans. "Le jeune vivait un calvaire, son père l'a retiré la semaine dernière de l'établissement scolaire. Ce bizutage a ruiné ses projets professionnels", déplore son avocat, Me Fillion, cité par Ouest France, qui révèle lundi cette affaire

L’homme a porté plainte pour "bizutages, mais aussi pour violences volontaires en réunion", selon Thierry Fillion. Les faits reprochés : "des réveils la nuit pour faire des séries de pompes, des brimades, des humiliations, des SMS menaçants, et des références récurrentes aux SS et au IIIe Reich", énumère l’avocat

"Déguisés en officiers allemands SS"

Dans le viseur de l’avocat, au moins trois cérémonies, organisées les mercredis ou samedis après-midi, à l’insu des professeurs et de la direction du lycée. Celle du mercredi 5 janvier aurait été le point de départ du scandale. "Une mise en scène a été organisée pour la partie de cache-cache. D'un côté, des (élèves de) seconde déguisés en aviateurs anglais et de l'autre des (élèves de) première déguisés en officiers allemands SS", assure Me Fillion dans les colonnes du quotidien régional.

Finalement, 17 élèves, dont quatre meneurs présumés, membres d’une classe de première, sont convoqués pour un conseil de discipline le 21 janvier prochain. Parmi eux, six terminales qui composent le "mini bural officieux", chargé de faire respecter les traditions.