Un voyageur meurt projeté contre un RER

  • A
  • A
Un voyageur meurt projeté contre un RER
@ MAX PPP
Partagez sur :

Son agresseur l'a poussé dans le dos à la station "Gare de Lyon". Un suspect a été arrêté.

5h40, vendredi matin, à la station Gare de Lyon du RER A. Un homme a porté un violent coup de pied dans le dos à un voyageur alors qu'un train entrait en gare, en direction de Saint-Germain-en-Lay. La victime, âgée de 52 ans, est tombée et a été heurté en pleine tête par le train, avant de retomber lourdement sur le quai. Grièvement blessé, il est décédé un quart d'heure plus tard malgré l'intervention des secours.

L’agresseur a ensuite erré plusieurs minutes sur le quai. Le temps pour lui de prendre à partie certains des quelques voyageurs présents à cette heure matinale. L'homme a ensuite réussi à prendre la fuite. Selon les informations obtenues par Europe 1, il a simplement emprunté un autre RER, dans la direction opposée.

Un suspect, qui correspond à la description de l'auteur des faits, a été arrêté vendredi soir à Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne. Il a été placé en garde à vue à la brigade criminelle.

"Les gens étaient paniqués", a confié un témoin de la scène :

La brigade criminelle a été saisie de l'enquête. Pour permettre les premières investigations, les rames de RER de la ligne A n'ont pas marqué l'arrêt à la Gare de Lyon jusqu'en milieu de matinée.

Il n'existe pas de statistiques précises sur ces actes criminels perpétrés par ceux que l'on a surnommés "les pousseurs" du métro. Mais ils sont "rarissimes", assure-t-on à la RATP. "Cela a toujours existé, malheureusement mais c'est imparable", déplore une source proche du dossier. Depuis le début de l'année 2010 "quatre faits avérés de ce phénomène de poussette ont été enregistrés" dont deux mortels, celui de vendredi et le précédent en janvier, a précisé une source policière.

Précédents

En avril 2009, un voyageur avait déjà été poussé le métro à La Défense. Il avait été grièvement blessé. L’homme soupçonné de l’avoir entraîné, un SDF, avait été mis en examen pour "tentative de meurtre". En février dernier, cette fois à la station Bibliothèque François Mitterrand, deux hommes avaient été tués par une rame du RER C. La famille du plus jeune avait assuré qu’il avait été poussé par l’autre victime.

Les portes de façades de quai sur les lignes du métro, comme sur celles de la ligne 14, sont censées dissuader les "pousseurs", même ces dispositifs ont été avant tout conçus pour éviter les accidents ou les suicides.