Un viol chez les pompiers de Paris ?

  • A
  • A
Un viol chez les pompiers de Paris ?
Les sapeurs-pompiers de Paris sont ébranlés par une affaire de viol en interne.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un membre de la brigade a déposé plainte pour viol lors d’un déplacement en Alsace.

Le bizutage aurait mal tourné. Un jeune homme appartenant à la brigade des sapeurs-pompiers de Paris a déposé plainte dimanche soir pour "viol en réunion" et "violences volontaires en réunion" contre plusieurs de ses co-équipiers. L’information a été révélée par Le Parisien dans son édition de mardi.

L'homme, âgé de 24 ans, est une nouvelle recrue de l’équipe spéciale de gymnastique des pompiers de Paris. Cette unité prestigieuse, composée d'une soixantaine d'hommes, participe à des compétitions, un peu partout en France. La victime affirme justement avoir été violenté dimanche matin, dans le bus ramenant une trentaine de sportifs d'une compétition disputée à Colmar, dans le Haut-Rhin.

Invité à l’arrière du véhicule, près des "anciens" du groupe, le jeune homme aurait subi "des tapes sur les fesses, des pincements (…) ce qui a provoqué des saignements et des hématomes", selon la plainte qu’a pu consulter 20Minutes.

Ils l’auraient félicité après le viol

Mais ce n’est pas tout. Bloqué par ses camarades, le jeune homme a expliqué ensuite avoir été violé. "Tout d’un coup, tout s’est arrêté naturellement. J’ai ramassé mes affaires. En retournant à ma place, tous les anciens m’ont dit ‘Félicitations’", toujours selon les termes de sa plainte. L’agression se serait déroulée sous les yeux d’un officier, qui ne serait pas intervenu. Selon le plaignant, la scène aurait été filmée par un téléphone portable.

Deux enquêtes ont été ouvertes : une administrative, l'autre judiciaire. "C'est totalement inadmissible et inacceptable si les faits sont effectivement établis et avérés par les deux enquêtes en cours", a affirmé le Lieutenant-Colonel Pascal Le Tétu, porte-parole des pompiers de Paris. "Ces actes sont totalement contraires aux valeurs des sapeurs-pompiers de Paris. Dès que le commandement de la brigade aura connaissance des résultats des enquêtes, il en tirera les conclusions", a conclu le porte-parole.

L’enquête judiciaire a été confiée aux gendarmes de la section recherches de Paris. La trentaine de pompiers présents dans le bus lors des faits doivent être interrogés.