Un TER percute un camion dans le Gers

  • A
  • A
Un TER percute un camion dans le Gers
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’accident s’est produit lundi matin près de Gimont, faisant au moins 8 blessés, dont 3 graves.

Un train TER reliant Auch et Toulouse a percuté lundi matin un camion sur un passage à niveau sans barrière d'une petite route communale près de Gimont, dans le Gers. L’accident a fait trois blessés graves et cinq blessés légers, dont le conducteur du poids-lourd, ont expliqué les pompiers dépêchés sur place. Un poste médical avancé était en cours d'installation pour apporter des soins sur place aux victimes.

L'accident a eu lieu peu après 08h45 à un passage non protégé sur une voie reliant Gimont au village d'Escorneboeuf, a précisé la gendarmerie du Gers. Le camion s'est disloqué sous l'effet du choc. Le châssis s'est encastré sous le train, la cabine gisant d'un côté de la voie et la benne contenant du goudron pour revêtement de chaussée de l'autre.

"Un véritable miracle"

"C'est un véritable miracle que le choc se soit produit entre la cabine et la benne" sur le côté droit du camion, a relevé le préfet du Gers, Denis Conus. Si la cabine avait été heurtée de plein fouet, son chauffeur "aurait été totalement massacré".

"Le trafic ferroviaire est pour l’instant totalement interrompu entre Lisle-Jourdain et Auch (axe Auch – Toulouse). Des moyens de substitution par autocar sont mis en place sur cet axe. L’heure de reprise de trafic n’est pas connue pour l’instant", a précisé la SCNF.

Un passage à niveau mal signalisé

La collision soulève à nouveau la question de la sécurité sur ce type de passages à niveau, simplement signalé sur cette route peu fréquentée par un stop et une croix rouge et blanche d'intersection ferroviaire, sans présignalisation. Le voisinage réclamait depuis plusieurs années un renforcement de la signalisation, a reconnu un responsable de Réseau ferré de France.

"RFF travaille avec la commune de Gimont depuis 2007. On ne pouvait pas supprimer ce passage mais on a prévu de mettre en place début 2011 un feu clignotant signalant automatiquement l'approche des trains", a expliqué sur place à l'AFP Gilles Rouyer, responsable gestion de réseau de RFF Midi-Pyrénées.