Un surveillant accusé de corruption de mineur

  • A
  • A
Un surveillant accusé de corruption de mineur
Le lycée Moissan, à Meaux, en Seine-et-Marne.@ CAPTURE GOOGLE MAPS
Partagez sur :

L'assistant d'éducation sera jugé pour avoir demandé une fellation à une élève de 16 ans.

Un surveillant sera jugé en mars prochain à Meaux, en Seine-et-Marne, pour avoir demandé une fellation à une lycéenne lors d'une sortie scolaire, relève mardiLe Parisien. Il comparaîtra pour "corruption de mineur de plus de 15 ans, atteinte sexuelle par personne ayant autorité et exhibition sexuelle".

Les faits se sont produits vendredi dernier. Larry, âgé de 22 ans, accompagnait une classe de première au théâtre de l'Odéon, à Paris. Il est monté dans le bus scolaire, qui partait vers 18h, avec deux bouteilles de champagne, mises à disposition des lycéens."On a bu en cachette, mais vite et beaucoup", a confirmé une élève à Europe 1.

L'homme a par la suite décidé d'organiser une séance d'"action ou vérité", un jeu au cours duquel les participants doivent soit dire la vérité, soit poser leur joker et honorer un gage. C'est alors que le surveillant aurait demandé à une adolescente de 16 ans de lui faire une fellation, en guise de gage. La jeune fille s'est alors exécutée, sous les yeux de ses camarades, dont certains étaient en état d'ébriété.

Des élèves sous le choc

Une lycéenne, choquée par la scène, a prévenu ses parents. L'inspection académique a été avertie dans la même journée, et a porté plainte pour abus sexuel sur mineure dans la soirée. Le surveillant a alors été arrêté au retour du bus, vers 23h15.

Entendue par les enquêteurs, l'adolescente a dans un premier temps affirmé qu'elle était consentante, mais s'est rétractée après avoir vu une psychologue.

Un surveillant "apprécié des élèves"

Le jeune homme a reconnu les faits et les a lui-même qualifiés d'"inadmissibles". "Ce n'était pas forcé. Larry, je le connais bien : ce n'est pas un mec qui va profiter d'une autorité quelconque. C'est un grand enfant", a assuré de son côté, à Europe 1, un élève qui a vu la scène.

Larry était apprécié des élèves. Il donnait des cours de soutien dans l'établissement depuis un an et demi. Il a désormais interdiction de remettre les pieds dans l'établissement, et est sous le coup d'une procédure de licenciement.

Une cellule d'écoute a été mise en place au sein du lycée, pour prendre en charge les camarades de la jeune fille.