Un souffle d'espoir pour le spéléologue ?

  • A
  • A
Un souffle d'espoir pour le spéléologue ?
@ MAX PPP
Partagez sur :

Les secouristes ont détecté un souffle d'air, un signe positif. Les recherches se poursuivent.

Les recherches, qui ont duré toute la journée, devaient se poursuivre dans la nuit de jeudi à vendredi pour tenter de retrouver la trace d'Eric Establie, le spéléologue porté disparu depuis dimanche dans les gorges de l’Ardèche.

Les secouristes restent prudents mais sont optimistes. Jeudi, ils ont détecté un souffle d’air à travers de petites failles. "Ça signifie qu'il y a un vide dessous. Et même si on ne sait pas à quelle distance, c'est très positif pour nous", a expliqué Nicolas Legrand, l’un des sauveteurs.

"Il a laissé un signe tangible"

Dans la nuit de mardi à mercredi déjà, les secouristes avaient retrouvé le propulseur du spéléologue, coincé par un éboulement, à environ 1.000 mètres de l’entrée souterraine. "Il a laissé un signe tangible", avait alors analysé Eric Zipper, le conseiller technique national de Spéléo Secours Français.

Autre élément qui pousse à l’optimisme : Eric Establie est considéré comme "un expert dans sa spécialité, peut-être le meilleur en France", selon le sous-préfet de Largentière Jean Rampon. Le spéléologue pourrait avoir trouvé refuge dans une poche d'air, dans un endroit inexploré jusqu'à aujourd'hui.

"Il peut très bien tenir"

Or, "une personne, à partir du moment où elle a la possibilité de boire, peut vivre sur ses réserves pendant trois semaines, un mois. Ici, la température de l’eau et de la cavité est entre 12 et 14 degrés. Il a des vêtements chauds sur lui. Donc, il peut très bien tenir", assure Olivier Lanet, du groupe Spéléo Secours Français, interrogé par Europe 1.

Les secouristes travaillent désormais sur deux voies d’accès au gouffre. L’une, par le haut, via une cheminée naturelle partant du plateau dominant les gorges mais qui n’est pas totalement dégagée et sécurisée. L’autre, par le bas du gouffre, où deux spéléologues, un Italien et un Suisse, ont à nouveau plongé jeudi à la recherche d’indices sur la présence d’Eric Establie.