Un retraité vivait parmi les immondices

  • A
  • A
Un retraité vivait parmi les immondices
L'immeuble de l'impasse Copernic, à Saint-Priest, où vivait Alain.@ CAPTURE/GOOGLE MAPS
Partagez sur :

Un septuagénaire entretenait une véritable décharge chez lui, à Saint-Priest, dans le Rhône.

Alors qu’ils intervenaient lundi dernier dans un appartement à Saint-Priest, dans le Rhône, des pompiers ont découvert les conditions de vie déplorables d’André, un septuagénaire qui entretenait chez lui une véritable décharge. Ils avaient été alertés par des voisins, inquiets des fortes odeurs qui se dégageaient du logement.

Le retraité a disparu

Lorsqu’ils ont brisé la fenêtre, les pompiers sont tombés sur un lot d’immondices. Le propriétaire des lieux, lui, était absent. Sa voiture aurait même disparu depuis trois semaines. Un signalement pour disparition inquiétante a été lancé.

Depuis trois ans environ, le retraité accumulait tout ce qu’il pouvait grappiller, au gré de ses promenades, raconte le Progrès. "Il n’est pas méchant pour un sou et je l’ai souvent aidé (…) Il a une Renault 5, elle aussi remplie d’affaires trouvées par-ci, par-là", commente un voisin dans les colonnes du quotidien régional.

La copropriété avait averti la mairie

La collectionnite du retraité avait déjà été signalée par ses voisins, en raison des sérieux problèmes d’insalubrité. Ainsi, il y a deux ans, la copropriété a entrepris des démarches pour régler la situation. La mairie de Saint-Priest a été alertée, ainsi que le Centre communal d’action sociale (CCAS). Un signalement a même été transmis au procureur de la République.

Mais toutes les tentatives de contacts avec André ont échoué. Le septuagénaire, qui vit reclus, n’a pour seule famille qu’une cousine dans le Puy-de-Dôme, qui dit ne pas l’avoir vu depuis longtemps.

Pour permettre à André de bénéficier d’une aide sociale adéquate, un dossier a été déposé devant le juge des référés et a été mis en délibéré au 30 mai. En attendant, les déchets découverts chez le retraité vont être évacués rapidement.