Un professeur dépressif retrouvé mort dans son collège à Limoges

  • A
  • A
Un professeur dépressif retrouvé mort dans son collège à Limoges
La police est arrivée sur les lieux jeudi vers 6 heurs du matin. Image d'illustration. @ MEHDI FEDOUACH / AFP
Partagez sur :

Selon les premiers éléments de l'enquête, il pourrait s'agir d'un suicide par armes à feu.

Un enseignant au profil dépressif s'est introduit dans la nuit de mercredi à jeudi dans un des établissements de Limoges où il enseignait, et s'est donné la mort, apparemment par arme à feu, a annoncé à la presse le recteur de l'académie.

Sûrement un suicide. Son corps a été découvert jeudi vers 6h "sous le préau par un personnel d'entretien" au collège Maupassant de Limoges, a précisé Daniel Auverlot, recteur de l'académie de Limoges et chancelier des universités, ajoutant qu'il s'agissait "vraisemblablement d'un suicide par arme à feu".

"Histoire personnelle douloureuse". Ce professeur de technologie de 37 ans "était hospitalisé depuis trois semaines par suite d'une première tentative de suicide", a dit le recteur selon qui l'enseignant vivait "une histoire personnelle et familiale douloureuse". Il enseignait alternativement dans deux établissements limougeauds, réputés "très calmes" et "sans histoire", a souligné le recteur. Mais selon ses collègues, depuis son arrivée il y a cinq ans il avait "fait connaître en interne et auprès de son syndicat son désir de n'exercer son service que sur un seul établissement", selon l'Education nationale.

Collège fermé jeudi. Le collège, où une cellule psychologique a été mise en place, devait rester fermé jeudi alors que le parquet a ouvert une enquête, selon une source policière.