Un prêtre de l'Oise toujours recherché

  • A
  • A
Un prêtre de l'Oise toujours recherché
Parti pour une balade en forêt de Compiègne, Albert Marshall n'a pas donné signe de vie depuis vendredi.@ DR
Partagez sur :

Parti en forêt de Compiègne, Albert Marshall n'a pas donné signe de vie depuis vendredi.

Prêtre à Vieux-Moulin, dans l'Oise, Albert Marshall avait l'habitude de se promener en VTT dans la forêt de Compiègne. Mais l'homme de 38 ans, d’origine indienne, n'est jamais revenu de son excursion de vendredi matin. La disparition est qualifiée d'inquiétante par la gendarmerie. La fuite semble exclue : le prêtre, qui habite juste à côté de la forêt, a laissé ses papiers d'identité et ses effets personnels à son domicile. La piste du suicide serait privilégiée.

Des recherches difficiles

"On n’est pas a priori sur un contexte d’affaire criminelle, puisqu’il a été vu partant seul avec son vélo en promenade", précise la procureure de Compiègne Ulrika Delaunay-Weiss. "Néanmoins, nous ne savons pas ce qui a pu arriver à cet homme lorsqu’il est parti se promener visiblement dans le domaine forestier de Compiègne. Nous n’excluons pas une disparition volontaire de ce prêtre, mais pour le moment, tant que nous ne l’avons pas retrouvé, nous ne savons rien sur les circonstances et la cause de cette disparition."

Une quarantaine de gendarmes ont ratissé en vain la forêt de Compiègne avec le renfort, d'une brigade équestre, de VTT et de 4 x 4. Un hélicoptère et une caméra thermique ont aussi été utilisés, sans succès pour l'instant. Même le vélo du prêtre n'a pas été retrouvé.

En attendant des témoignages

Les recherches ne sont pas aisées, indique le commandant Cédric Defrance, en charge des opérations : "le terrain est immense et la forêt est particulièrement difficile d'accès", au milieu de ces 25 km² de végétation dense. "On n'a pas encore trouvé de traces", précise-t-il. Les gendarmes comptent désormais sur les témoignages des promeneurs qui sont nombreux à arpenter les sentiers alentours.

Albert Marshall travaillait pour une association humanitaire locale, Point Coeur par laquelle il était logé dans un petit château à la sortie du village. Depuis sa disparition, les grilles de la propriété sont fermées, et les collègues du prêtre restent silencieux.

La piste du suicide

Les recherches pour retrouver le prêtre n'ont rien donné jeudi. Une source proche de l'enquête a indiqué que la piste du suicide est envisagée : "il a laissé un écrit qui pouvait laisser penser" qu'il avait l'intention de "se suicider". Le parquet de Compiègne avait, dès mardi, écarté a priori la piste criminelle et penchait pour une "disparition volontaire" ou un accident.

Toute personne susceptible d’avoir des informations sur cette disparition est priée de contacter la gendarmerie de Lacroix-Saint-Ouen au 03.44.91.61.17.