Un policier victime d’un guet-apens

  • A
  • A
Un policier victime d’un guet-apens
Un policier mulhousien a été passé à tabac par "10 ou 15 personnes cagoulées", selon le syndicat Alliance.@ MAX PPP
Partagez sur :

Cet agent mulhousien a été passé à tabac et sa voiture, dans laquelle il se trouvait, a été incendiée.

Le syndicat Alliance dénonce un véritable guet-apens. Un policier a été victime d'une violente agression dimanche matin à Kingersheim, près de Mulhouse, dans le Haut-Rhin. Et le fonctionnaire serait tombé dans un piège tendu à son intention.

Le policier avait quitté son service avec son véhicule personnel quand il a été pris dans une souricière. Un premier véhicule lui a barré la route, le forçant à emprunter une ruelle où "10 à 15 individus cagoulés" l'attendaient. Passé à tabac, le fonctionnaire a perdu brièvement connaissance et à son réveil, il se trouvait assis dans son véhicule qui commençait à prendre feu. Il a toutefois réussi à maîtriser le début d'incendie avant de prévenir les secours.

"Sale flic"

La victime, âgée de 37 ans, a été blessée à la tête et au visage, et souffre de brûlures aux mains. Le policier devait être auditionné dans l'après-midi par les services de la police judiciaire, chargée de l'enquête.

Le syndicat Alliance-Police Nationale a dénoncé une "agression lâche et sauvage" dont les circonstances "ne laissent planer aucun doute sur le fait" que l'homme a été "visé en sa qualité de policier". "Notre collègue est formel, ils lui ont crié ‘sale flic’ en l'attaquant", a expliqué le responsable régional d'Alliance, Michel Corriaux, qui a rendu visite à la victime à l'hôpital.