Un policier se noie dans la Seine

  • A
  • A
Un policier se noie dans la Seine
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'agent a plongé dans le fleuve pour tenter de sauver un homme, dont le corps aurait été retrouvé.

C'est sur une berge de la Seine, à Melun, en Seine-et-Marne, qu'un jeune policier est mort noyé à l'aube. L'agent de 25 ans a tenté de secourir un automobiliste, qui s'était jeté dans la Seine, après un accrochage routier. Lundi, un corps a été retrouvé dans la Seine à Melun, dans la zone où l'automobiliste avait disparu.

A l'origine du drame : un banal accident matériel de la route. Au volant d'une Peugeot 206 décapotable et visiblement en état d'ébriété, un automobiliste "a perdu le contrôle de son véhicule, endommagé plusieurs véhicules qui étaient garés sur le côté", avant de "toucher une autre voiture dans laquelle les occupants se préparaient à partir", a raconté le maire de Melun, Gérard Millet. Ensuite, "il a, semble-t-il, voulu faire demi-tour et a heurté le terre-plein central. Il est sorti en courant de sa voiture" et s'est jeté dans la Seine.

Alertée par le bruit du choc, une patrouille de la Brigade anti-criminalité qui se trouvait "par hasard" non loin de l'accident a aperçu un homme qui se débattait dans les flots. C'est à ce moment-là qu'un policier, par ailleurs sapeur-pompier volontaire, a plongé à son tour dans le fleuve pour tenter de venir en aide à l'homme en difficulté, avant de disparaître.

L'automobiliste toujours recherché

Les sauveteurs, dont une trentaine de plongeurs, ont repêché le cadavre du policier dimanche à la mi-journée près d'une berge de la Seine. Lundi, les recherches ont repris et ont abouti à la découverte d'un corps qui pourrait être celui de l'automobiliste disparu.

Les motifs du fuyard restent "difficiles à éclaircir", mais il cherchait "vraisemblablement à échapper à ses responsabilités", a précisé une source judiciaire. L'enquête a été confiée au service de recherche de la police judiciaire de Versailles.

Hommage au policier

Le jeune policier était en service "depuis six ans", a précisé une source policière. "Il avait un excellent dossier de policier", a ajouté le maire de Melun. Les fonctionnaires de police se sont rassemblés dimanche soir devant le commissariat de Melun, où était affecté le jeune homme depuis 2008.

"On s'associe au deuil de la famille et aussi à la vive émotion suscitée auprès de ses collègues qui sont particulièrement touchés", a expliqué Eric Guyon, secrétaire régional adjoint de l'Unité Police SGP Police, avant de souligner que "la police paye encore aujourd'hui un lourd tribut".

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a qualifié d'"acte héroïque" le geste du policier. Nicolas Debarge est allé "au-delà de son devoir afin de sauver de la noyade" cet homme, a déclaré le ministre, lors d'un déplacement au commissariat de Melun, dimanche.