Un policier marseillais mis en examen

  • A
  • A
Un policier marseillais mis en examen
@ MINISTERE DE L'INTERIEUR
Partagez sur :

Ce brigadier-chef est soupçonné d’avoir donné des informations au milieu du grand banditisme.

Après deux jours de garde à vue, un brigadier-chef de 43 ans, en poste à la sécurité publique des Bouches-du-Rhône, a été mis en examen jeudi. Poursuivi pour accès frauduleux dans un système informatique, il est soupçonné d’avoir informé le milieu du grand banditisme dans la région marseillaise.

Au total mardi, sept policiers en poste dans les Bouches-du-Rhône et le Gard avaient été interpellés. Il n’y a pas eu d’autres mises en examen parmi ces hommes décrits pour certains par leurs collègues comme de "bons pères de famille" qui n'avaient accès qu'à des affaires de "petite délinquance" dans leur "commissariat de quartier".

Un autre policier poursuivi

Mais la semaine dernière, un enquêteur du Service régional de police judiciaire de Marseille avait déjà été mis en examen pour violation du secret de l'instruction. Il est soupçonné d’avoir parlé, juste avant un coup de filet qui a eu lieu début juin dans le milieu.

Plusieurs "figures", dont les frères Campanella et Bernard Barresi en fuite depuis 18 ans, avaient alors été arrêtées. La PJ marseillaise a cependant assuré que les deux affaires n’étaient pas liées.

"S'il y a faute grave et avérée"

"S'il y a faute grave et avérée", il faut qu'il y ait un "châtiment exemplaire", avait demandé Brice Hortefeux, en début de semaine. "Si les faits sont confirmés, cela porte atteinte aux policiers locaux", avait déclaré le ministre de l’Intérieur.