Un policier fauché lors d’un contrôle

  • A
  • A
Un policier fauché lors d’un contrôle
@ Ministère de l'Intérieur
Partagez sur :

Les chauffards ont été mis en examen et écroués vendredi.

Un policier était mercredi dans un état critique après avoir été volontairement percuté dans la nuit de mardi à mercredi à Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône par un automobiliste qui avait refusé de se soumettre à un contrôle routier.

Les deux hommes qui l'ont percuté ont été mis en examen et écroués, vendredi. Le conducteur du véhicule âgé de 28 ans a été mis en examen pour "défaut de permis, refus d'obtempérer, usage de stupéfiants et défaut d'assurances". Le deuxième occupant du véhicule, âgé de 26 ans, est soupçonné d'avoir pris le volant et d'avoir volontairement percuté le policier pour prendre la fuite. Il a été mis en examen pour "tentative d'homicide volontaire".

Une simple infraction

Le gardien de la paix de 35 ans, père de deux enfants, avait pris en chasse avec un de ses collègues une voiture Clio avec deux occupants qui était en infraction avec le code de la route.

Le véhicule poursuivi s'est d’abord immobilisé sur un chemin de terre et son chauffeur est alors descendu et a pris la fuite en courant. Un des policiers est parti à pied à sa poursuite tandis que l’autre est resté sur place pour interpeller le passager toujours présent de la Clio.

Le premier policier a rattrapé le conducteur. Mais en revenant sur les lieux, il a soudain découvert son collègue à terre, présentant plusieurs traumatismes. Selon les premiers éléments de l'enquête, le passager se serait glissé derrière le volant et aurait violemment percuté le policier en tentant de prendre la fuite.

"Des lésions terribles"

Le parquet de Tarascon a confié l'enquête à la brigade criminelle de la police judiciaire de Marseille. "Même s'il survit, notre camarade présentera des lésions terribles et tout ça pour une simple infraction", a déploré le représentant régional du syndicat Alliance, David-Olivier Reverdy.