Un nouvel assassinat en Corse

  • A
  • A
Un nouvel assassinat en Corse
@ MaxPPP
Partagez sur :

La victime est Jean-Sébastien Gros dont le frère était un proche des nationalistes.

Une nouvelle mort violente. C'est le huitième assassinat en Corse depuis le début de l'année 2013.Un homme a été abattu, vendredi, en Corse du sud, près de Bonifacio, sur le lieu-dit Campagru. Iil a été tué de trois ou quatre décharges de chevrotines peu après 18h00, alors qu'il était dans le jardin du domicile familial, situé sur la route de Santa Manza, au lieu-dit Campagro. Le ou les tueurs seraient arrivés et repartis à pied, selon les premiers éléments. Sa mère se trouvait à l'intérieur de la maison et appelé les secours.

La victime. Il s'agit de Jean-Sébastien Gros, un batelier âgé d'une vingtaine d'années et frère de Nicolas Gros, un proche de François Santoni. En 2005, il avait été condamné à quatre ans de prison pour la tentative d'assassinat, en 2003, de "Jojo" Cantara, un batelier de Bonifacio connu pour des faits de droit commun et tué ensuite, en 2004, sur les quais de la cité corse.

Proche des nationalistes. Le frère aîné de la victime, Nicolas Gros, un pâtissier de 32 ans, avait été abattu le 26 octobre 2001 alors qu'il venait de monter dans son véhicule dans l'enceinte de sa propriété, située à la sortie de Bonifacio, pour se rendre à une partie de pêche. Il avait été atteint de plusieurs balles de calibre 9 mm et 443 Remington au volant de sa voiture, qui s'était ensuite renversée après avoir roulé une dizaine de mètres.

Marié et père d'une petite fille, militant d'Armata Corsa, Nicolas Gros était considéré comme un proche de François Santoni, assassiné à la sortie d'un mariage à Monacia-d'Aullène, en Corse-du-Sud, le 17 août de la même année, un an après Jean-Michel Rossi, co-fondateur du "cercle de réflexion" nationaliste Presenza Naziunale.