Un motard arrêté grâce à Facebook

  • A
  • A
Un motard arrêté grâce à Facebook
@ MAXPPP
Partagez sur :

Ce multirécidiviste des infractions routières a pu être retrouvé grâce à un profil Facebook.

Il arrive aux gendarmes français d'utiliser Facebook pour mener l'enquête, et ça marche : la preuve dans l'Hérault où un chauffard à moto a été arrêté grâce à ce réseau social. Depuis plus d’un an, cet individu collectionnait les infractions routières sur sa moto qu’il conduisait sans permis, a expliqué vendredi Christian Sanchez, commandant de la brigade de gendarmerie motorisée de Castelnau-Le-Lez, dans l'Hérault. Seulement, même si le chauffard avait été flashé à multiples reprises, il était impossible à retrouver en raison des fausses plaques dont il équipait sa grosse cylindrée.

Jusqu’au jour où il a été repéré dans la rue par un gendarme qui a reconnu sa moto, et qui a décidé de le suivre. Lors de cette filature, le gendarme a relevé le numéro d'immatriculation d'une autre moto conduite par une amie du chauffard.

Remonter une piste via le réseau social

La suite est digne d’un jeu de piste... sur le web : après avoir récupéré l'identité de la jeune femme, les gendarmes ont recherché son profil Facebook puis l'ont entendue comme témoin. Elle les a alors autorisés à ouvrir sa page où ils ont trouvé l'identité du chauffard.

L’épilogue, c’est l’arrestation du motard, puis sa condamnation en correctionnelle à six mois de prison avec sursis. Le deux-roues a en outre été confisqué. Enfin, précise Midi-Libre, qui relate l’affaire, l’homme "sera aussi rejugé pour les délits de grandes vitesse", c’est-à-dire supérieur de 50 km/h