Un mort dans une explosion à Ajaccio

  • A
  • A
Un mort dans une explosion à Ajaccio
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un différend privé est à l'origine de l'explosion survenue près d'un commissariat d'Ajaccio.

Un différend d'ordre privé. C'est la piste privilégiée lundi par les enquêteurs au sujet de l'homme grièvement blessé dans la nuit de samedi à dimanche par l'explosion d'un engin près du commissariat d'Ajaccio. Agé de 56 ans, il a succombé lundi dans la matinée.

La piste du différend privé avait été évoquée dès dimanche par le procureur de la République à Ajaccio, Thomas Pison, et le préfet de Corse-du-Sud, Patrice Strzoda.

Les enquêteurs de la direction régionale de la police judiciaire d'Ajaccio en charge de ce dossier privilégient eux aussi cette piste. L'homme mort lundi n'avait en effet pas de lien avec le milieu du banditisme ni d'activités nationalistes connues, selon le parquet d'Ajaccio.

Une "charge à distance"

La charge explosive avait été placée dans une poubelle, à l'angle des rues Fiorella et Maréchal Ornano, en plein centre-ville. Alors que la victime quittait vers 01h50 le restaurant Casa Bahia, dont il était le gérant, il a été grièvement blessé par l'explosion.

Le souffle avait détruit plusieurs vitrines dans les alentours et endommagé quelques véhicules.

"On s'oriente vers le déclenchement d'une charge à distance. Des éléments retrouvés sur place confirment cette thèse", a déclaré à l'AFP un représentant du parquet, confirmant des hypothèses avancées dès la veille par la justice et le préfet. Selon la même source, "deux vis" ont été retrouvées sur le corps de la victime, dont l'autopsie pourrait être pratiquée mardi.