Un mort dans l’incendie d’un squat

  • A
  • A
Un mort dans l’incendie d’un squat
Après l'incendie qui a détruit un hangar lundi à Paris, les pompiers ont découvert un corps dans les décombres mardi.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le corps a été découvert dans les décombres d'un hangar à Paris, où vivaient des Roms.

Un corps calciné a été retrouvé mardi soir dans les décombres d’un hangar désaffecté de Paris, détruit la veille par un incendie. Ce corps non identifié a été découvert par les pompiers qui déblayaient, mardi, toujours les lieux, une ancienne cartonnerie de la rue des Pyrénées et dans laquelle s’étaient installés 114 Roms dont 43 enfants selon la mairie.

Un incendie d'origine criminelle ?

Deux personnes ont été légèrement blessées dans le feu, dont un militaire de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris intervenue très rapidement. Une enquête a été ouverte. Il s’agira pour les fonctionnaires de la police judiciaire de vérifier notamment le témoignage d'une personne qui affirme avoir vu "des individus jeter des cocktails molotov".

Évacuées, les familles "ont été accueillies à la mairie du XXème arrondissement et, grâce à la mobilisation des services municipaux, la très grande majorité a pu bénéficier d'un hébergement d'urgence", a indiqué la mairie.

Plusieurs installations précaires de Roms ont été la proie des flammes cette année en Ile-de-France : à Orly, dans le Val-de-Marne, à deux reprises en janvier et en avril, à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, en février et porte de la Villette à Paris en juillet.