Un meurtre à coups d’extincteur

  • A
  • A
Un meurtre à coups d’extincteur
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un homme a avoué avoir ainsi tué une femme samedi à Lyon pour lui voler sa voiture.

Un voleur de 26 ans a avoué avoir tué le week-end dernier à Lyon une comptable de 56 ans à coups d'extincteur pour lui voler sa voiture dans un parking souterrain, a annoncé le parquet de Lyon vendredi. Le corps de la victime, une "comptable qui vivait seule", avait été découvert samedi matin par un particulier venu chercher son véhicule.

Ce "petit délinquant vivant de larcins", déjà condamné à trois reprises pour vol, violences et extorsion, a été interpellé mercredi dans l'appartement qu'il partage avec sa mère, à 200 mètres du lieu du crime, a précisé le procureur de la République de Lyon, Marc Désert.

Achevée dans le box

Samedi matin, vers 8h30, l'homme s'était rendu dans un parking souterrain pour y commettre un nouveau vol à la roulotte, lorsqu'il a rencontré sa victime qui venait de charger son cabriolet pour partir en week-end.

Il l'a alors rattrapée dans l'escalier, où "il l'a frappée très violemment pour lui voler ses clés", a ajouté le magistrat, qui a requis le mandat de dépôt. Mais n'étant pas parvenu à sortir le véhicule du garage, "il l'a achevée à coups d'extincteur en l'entendant appeler au secours", a précisé Jean-Marc Rebouillat, le chef de la Sûreté du Rhône, évoquant une "exécution dans le box" où le corps a été traîné.

Un "profil psychologique inquiétant"

Sitôt après le meurtre, il est rentré chez lui et "a repris sa vie tout à fait normalement", a souligné le commissaire, évoquant un "profil psychologique inquiétant". L'homme "a reconnu les faits de A à Z sans essayer de dissimuler quoi que ce soit" mais "il ne s'explique pas cet accès de violence", a observé de son côté le procureur, selon lequel les charges contre lui sont "accablantes".

Il a été interpellé après avoir été formellement reconnu par un témoin, entré dans le parking juste après le meurtre. En outre, son profil génétique avait été identifié sur la porte du box où le corps de la victime a été retrouvé, ainsi que sur une voiture qui venait d'être roulottée, a-t-il ajouté.

Poursuivi pour meurtre aggravé en raison de la concomitance avec un vol ou une tentative de vol, il devait être mis en examen vendredi. Il encourt la réclusion à perpétuité.