Un lycéen tué en Martinique

  • A
  • A
Un lycéen tué en Martinique
@ GOOGLEMAP
Partagez sur :

Le jeune lycéen a été agressé par des jeunes venus d'une cité HLM toute proche.

Un élève du lycée professionnel de Batelière à Schoelcher, en Martinique, a reçu, mardi en début d'après-midi, un coup de couteau mortel. Teddy, 16 ans, sortait alors de son lycée. Il a été pris dans une rixe. Le jeune homme est décédé au cours de son transfert dans un état critique vers un hôpital de Fort-de-France.

Sécurité renforcée

Au cours de cet affrontement opposant des élèves de l’établissement à une bande de la cité Ozanam, toute proche, deux autres lycéens de 15 ans et 16 ans ont également été blessés.

Dans les heures qui ont suivi, les gendarmes ont interpellé cinq personnes qui ont été placées garde à vue.Elles doivent être présentées jeudi devant un juge d'instruction. La surveillance a été renforcée aux abords du lycée professionnel."Il s'agit d'éviter toutes représailles et une chasse à l'homme après cet homicide", a déclaré le colonel de gendarmerie Gilles Bellamy. "Nous allons donc être très vigilants dans les jours qui viennent, et particulièrement sévères à l'égard des porteurs de couteau et d'armes en général."

"La plus grande sévérité"

Ce drame a suscité une forte émotion au sein de l'établissement où le recteur de l'Académie de Martinique, André Siganos, s'est tout de suite rendu mercredi. Une cellule de crise a été mise en place sous la direction du recteur entouré de son conseiller chargé des équipes mobiles de sécurité et de l'équipe éducative en liaison avec la gendarmerie. Le recteur a notamment insisté sur la nécessité de "gérer la dimension émotionnelle de ce drame". Selon lui, "il faut tout faire pour que ce genre de situation n'arrive plus".

Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a exprimé mercredi dans un communiqué sa "profonde tristesse" après le décès du lycéen. Il "adresse ses condoléances à la famille de la victime et partage l'émotion des enseignants, des élèves et de leurs parents face à ce drame qui frappe l'institution scolaire tout entière".

Le ministre "souhaite que toute la lumière soit faite sur les circonstances de cette agression mortelle et que ses auteurs soient punis avec la plus grande sévérité" et il a demandé au recteur de l'académie de Martinique de veiller à "l'accompagnement des équipes et des élèves" du lycée.