Un lycée saccagé après la mort d'un élève

  • A
  • A
Un lycée saccagé après la mort d'un élève
@ Capture écran site internet Léon de Lépervanche du Port
Partagez sur :

A la Réunion, la mort d'un élève, dimanche, a provoqué des incidents dans l’établissement.

Le lycée Léon de Lépervanche du Port, à La Réunion, a dû fermer ses portes lundi après le saccage des locaux par une cinquantaine de jeunes. Ces derniers entendaient protester contre la mort, la veille, d'un camarade lors d'une épreuve sportive du bac.

Les jeunes, pour la plupart étrangers au lycée, ont fait irruption dans l'établissement lundi matin. Protestant contre les conditions d'encadrement de l'épreuve, ils ont cassé des vitres et saccagé les locaux. Le proviseur a alors décidé de fermer l'établissement pour la journée et de renvoyer les élèves chez eux. Les forces de police stationnent devant l'établissement pour prévenir tout nouveau débordement.

Plainte contre X

Le corps de Anfifoudine Aboudou, 20 ans, a été retrouvé dimanche, au pied d'une falaise de laquelle il aurait chuté, haute d'une cinquantaine de mètres. Le jeune homme avait disparu vendredi alors qu'il participait en compagnie de 80 autres élèves à une course de montagne, sur le sentier des Anglais, situé entre la Possession et Saint-Denis.

L'avocat de la famille de la victime, Maître Saïd Larifou, a annoncé son intention de déposer une plainte contre X pour "rechercher les responsabilités administratives et pénales". "Pourquoi le rectorat et le lycée ont-ils envoyé des élèves dans un endroit pareil sans plus d'encadrement", s'est demandé un frère de la victime, qui ne croit pas à la thèse de l'accident avancée par le rectorat.

Une autopsie a été pratiquée lundi matin. Les résultats devraient être connus dans la soirée.