Un jeune homme jugé pour avoir divulgé une fausse information sur la mort d'un gendarme

  • A
  • A
Un jeune homme jugé pour avoir divulgé une fausse information sur la mort d'un gendarme
Déjà condamné pour son attitude lors de son interpellation, le jeune homme ayant diffusé une fausse information concernant la supposée mort d'un gendarme devrait repasser devant la justice prochainement.@ AFP
Partagez sur :

Un jeune Girondin ayant inventé la mort d'un gendarme et diffusé l'information sur Facebook va être jugé en correctionnel. Il a déjà été condamné pour son attitude agressive lors de son interpellation.

Le 10 janvier, un jeune homme habitant en Gironde diffusait sur Facebook un post annonçant la mort d'un gendarme, information inventée de toutes pièces à partir d'une ancienne dépêche AFP. Le post dans lequel figurait cette information avait été largement partagé sur le réseau social.

Une fake news à la française. L'auteur de cette "fake news" est âgé de 20 ans. Le journal Sud Ouest rapporte qu'il a été interpellé le 25 janvier, quinze jours après les faits. Une interpellation au cours de laquelle il s'était vivement débattu, ce qui lui a valu une condamnation à 4 mois de prison avec sursis.

Le gendarme dont la mort avait été annoncée s'est vu octroyer 1.000 euros au titre du préjudice moral. Le jeune homme devrait être jugé prochainement pour divulgation de fausses informations.