Un jeune écroué pour un différend mortel

  • A
  • A
Un jeune écroué pour un différend mortel
@ MAXPPP
Partagez sur :

Agé de 16 ans, il est mis en cause dans un règlement de compte qui a mal tourné, à Marseille.

Il était déjà connu des services de police. Un adolescent de 16 ans pourrait être à l’origine d’un règlement de compte en août dernier, qui a coûté la vie de deux hommes. Agés de 29 et 31 ans, ils avaient été pris pour cibles dans la cité de la Cayolle, située près des calanques dans le sud de la ville et réputée très sensible, le 24 août dernier.

Un deal de drogue, qui aurait mal tourné, pourrait être à l’origine de l’affaire, selon une source judiciaire.

Le mineur, originaire du même quartier que les victimes, a été identifié le mois dernier à la suite d'une investigation des enquêteurs de la brigade criminelle, selon la même source. Il était déjà connu de la justice pour des faits de violences et une agression à l'arme blanche. L'information judiciaire se poursuit afin de déterminer s'il a bénéficié de la complicité de proches, selon la même source.

15 règlements de comptes à Marseille

Depuis le début de l'année, une quinzaine de règlements de comptes ont été enregistrés dans la région marseillaise, sur fond de trafic de drogue.

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a annoncé dimanche un renforcement des effectifs de la police et de la lutte contre les trafics et la prolifération d'armes. Et ce, alors qu’un jeune de 16 ans a été tué par une rafale de fusil d'assaut Kalachnikov dans une cité de la ville. Deux autres personnes, dont un enfant de 11 ans, ont aussi été blessées par plusieurs individus circulant à bord de deux véhicules.

"Depuis janvier 2009, ce sont, au total, 26 règlements de compte qui ont été recensés", a déploré Brice Hortefeux. "Ces règlements de compte ont donné lieu à 19 personnes tuées - 7 en 2009 et 12 depuis le 1er janvier 2010 - et 16 blessées dans la seule ville de Marseille", a-t-il précisé.