Un homme tué par un gendarme à Tahiti

  • A
  • A
Un homme tué par un gendarme à Tahiti
Le gendarme a confondu son Taser avec son arme (illustration).@ FRED PAYET / AFP
Partagez sur :

Alors qu'il voulait maîtriser un homme alcoolisé lors d'une bagarre, un gendarme a confondu son Taser avec son arme de service, tuant le trentenaire.

Un homme a été tué à Tahiti, dans la nuit de jeudi à vendredi, par un gendarme qui a tiré avec son arme de service en la " confondant" avec son Taser, selon le parquet de Papeete. La victime, Vetearii Rupea, un jardinier trentenaire, est mort d'une balle dans le thorax, tirée par un sous-officier de la gendarmerie âgé de 46 ans. La gendarmerie avait été appelée pour mettre fin à une bagarre sur fond d'alcool et de jalousie, à Paea, une petite commune tahitienne, en présence de plusieurs enfants, selon les témoins.

Il se saisit de la mauvaise arme. "Ce qui ressort des premières investigations, c'est qu'il a fait usage de son arme à feu en la confondant avec son arme à impulsion électrique", a déclaré le procureur de la République Hervé Leroy. "Le Taser était la seule solution pour arrêter cette situation. Malheureusement, il s'est saisi de la mauvaise arme", a déclaré Me Adélaïde Pater, l'avocate du gendarme, à la chaîne locale TNTV. Elle décrit un homme "dévasté" qui présente ses condoléances à la famille de la victime.

Les gendarmes en "sous-effectif". Selon cette avocate, les gendarmes étaient en "sous-effectif" et "dans l'impossibilité de maîtriser à deux les individus au sol". Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire et un juge d'instruction a été saisi. À l'issue de sa garde à vue, le gendarme pourrait être présenté au magistrat en vue de sa mise en examen. Le Commandant de la gendarmerie en Polynésie française n'a pas souhaité s'exprimer sur cette affaire pendant l'enquête.