Un homme tué par balles à Marseille

  • A
  • A
Un homme tué par balles à Marseille
Marseille (illustration prétexte)@ MAXPPP
Partagez sur :

Cette fois, il ne s'agit pas d'un règlement de comptes mais d'une fête d'anniversaire qui a dégénéré, selon les informations d'Europe1.

L’INFO. Un homme d'une vingtaine d'années est mort à la suite d'une blessure par arme à feu dimanche dans les quartiers nord de Marseille. Il ne s'agit pas d'un règlement de comptes, selon les informations d'Europe1. L'auteur des coups de feu mortels a tiré à cinq reprises avant de prendre la fuite en voiture, a indiqué une source proche de l'enquête. Les investigations ont été confiées par le parquet à la brigade criminelle de la PJ, déjà en charge de nombreux homicides par armes à feu de ce type.

Que s’est-il passé ? La victime a été touchée d'au moins une balle de gros calibre, vers 5 heures du matin, dans un bar du XVe arrondissement de la ville où se déroulait une fête d'anniversaire qui aurait dégénéré à la suite d'une remarque. L’homme est mort de ses blessures vers 6 heures à l'hôpital Nord de Marseille.



Un jeune homme blessé. Un autre jeune homme a été blessé par balles dans cette affaire. Agé d'une vingtaine d'années et originaire du quartier de l'Estaque, dans le nord de la ville, il s'est présenté comme une victime collatérale, expliquant qu'il se rendait simplement au café devant lequel a eu lieu l'homicide lorsqu'il a été touché par balles et blessé au bras. Connu des services de police, il a été hospitalisé et devrait être de nouveau entendu. Il était accompagné de son cousin qui, lui, n'a pas été blessé et est actuellement entendu par la PJ.

Une semaine noire à Marseille. Deux règlements de comptes mortels ont eu lieu dans la cité phocéenne en une semaine. Lundi, un homme de 24 ans a été abattu d'une rafale d'arme automatique à l'arrière d'un taxi. La veille, toujours dans les quartiers nord de la ville, c'est un homme de 29 ans qui a été tué à l'entrée d'une cité. Au total, près d'une vingtaine de personnes ont été tuées dans les Bouches-du-Rhône depuis le début de l'année dont plus d'une quinzaine à Marseille. En 2012, 24 règlements de comptes mortels ont été recensés dans le département, dont 18 à Marseille, la plupart sur fond de rivalités liées au trafic de stupéfiants dans les cités sensibles de la ville.

Des renforts annoncés. Lors de sa visite le 8 novembre dans la ville, Jean-Marc Ayrault a annoncé le renfort de 50 fonctionnaires de police et 30 adjoints de sécurité pour Marseille en 2014. Ces effectifs s'ajoutent aux 487 policiers supplémentaires affectés en 2012 et 2013 à une ville en proie à de vifs problèmes d'insécurité.  

123, sur le même sujet

L'INFO - Marseille : un homme tué à la kalachnikov

ZOOM - Ayrault mise trois milliards sur Marseille

IDEE - Marseille : des drones pour lutter contre l'insécurité ?