Un homme portant une kippa poignardé

  • A
  • A
Un homme portant une kippa poignardé
@ MAXPPP
Partagez sur :

A Strasbourg, l'homme a été frappé vendredi, dans le dos, par deux coups de couteaux.

Un homme d'une quarantaine d'années, portant la kippa juive, a été agressé vendredi en milieu de journée dans le centre de Strasbourg par deux hommes qui l'ont blessé de deux coups de couteau, a indiqué Pierre Lévy, délégué du CRIF en Alsace.

"Il s'agit bien d'une agression antisémite" a-t-il indiqué, confirmant cette information révélée sur le site internet des Dernières nouvelles d'Alsace.

"Nous dénonçons cet acte ignoble, un acte de violence antisémite commis en plein jour et en plein centre de Strasbourg", a ajouté par ailleurs le grand rabbin de Strasbourg René Gutman. Cependant, il s'agit d'une agression commise par un "sujet psychiatrique" et donc d'un "acte isolé", a ajouté le rabbin, qui s'exprimait sur France 3.

L'auteur des coups et son complice souffrent tous deux de problèmes psychiatriques, selon une source proche de l'enquête.

Les agresseurs interpellés

Selon Pierre Lévy, la victime a été frappée de deux reprises dans le dos par l'un des agresseurs, tandis que l'autre était armé d'une barre de fer.

Interrogée par les DNA, une lycéenne, témoin de la scène, a raconté avoir vu "deux hommes en djellaba" se précipiter sur la victime : "l'un des deux hommes l'a frappé dans le dos avec une barre de fer. Ça l'a fait tomber à terre. Quand il était au sol, il a reçu un énorme coup de pied au visage. J'ai vu sa tête partir en arrière", raconte-t-elle au quotidien.

D'après la LICRA, le motif de l'agression pourrait être à chercher dans le passé de l'un des agresseurs présumés. Celui-ci aurait été par le passé hospitalisé en milieu psychiatrique sur décision d'un médecin juif, ce qui l'aurait amené à "nourrir une haine contre les juifs", selon Maud Nisand, avocate strasbourgeoise de la LICRA. Selon un témoignage recueilli par cette association, il aurait déclaré aux enquêteurs : "c'est à cause de psys juifs que j'ai été à l'hôpital".

La victime dans un état grave

Les deux agresseurs ont été maîtrisés et il ont été placés en garde à vue, a indiqué le parquet qui s'est refusé à tout autre commentaire.

Toujours selon les DNA, la victime de 41 ans a été sérieusement blessée à la tête et au dos, ainsi qu'à l'épaule. Elle est dans un état grave, mais ses jours ne sont pas en danger.