Un haut fonctionnaire du renseignement rétrogradé pour "cavalerie financière"

  • A
  • A
Un haut fonctionnaire du renseignement rétrogradé pour "cavalerie financière"
@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Le n°2 du renseignement est visé par une enquête administrative, qui a révélé des manquements dans la gestion de la caisse de fonds de surveillance et d'enquête.

Le directeur adjoint de la direction du renseignement de la préfecture de police a été rétrogradé et sera réaffecté, après qu'une enquête a révélé des "manquements" dans sa gestion de la caisse des fonds de surveillance et d'enquête, a-t-on appris lundi de sources concordantes. Un retard de remboursement des frais du personnel de la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) a déclenché l'enquête à la mi-mai, explique-t-on à la préfecture de police confirmant des informations d'iTélé.

"Le lien de confiance n'est plus avéré". Le frais d'enquête et de surveillance (FES) sont destinés à "financer des enquêtes ou rémunérer des indics", explique une source policière. Une enquête administrative a été ouverte par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) contre "le directeur adjoint de la DRRP, qui faisait de la cavalerie financière avec la caisse de fonds de surveillance et d'enquête, sans que cela ne dépasse les 2.000 euros", selon une autre source policière. "Il s'agit d'un fonctionnaire avec une très bonne carrière, un très bon professionnel", souligne-t-on à la préfecture de police, mais "le lien de confiance n'étant plus avéré, il sera rétrogradé" et perd ainsi son grade de contrôleur général pour celui de commissaire divisionnaire. 

Enquête disciplinaire ouverte. Le fonctionnaire sera également "réaffecté lors de la prochaine commission administrative paritaire le 7 juin", ajoute-t-on à la préfecture de police. "Une enquête disciplinaire se poursuit et le parquet a été informé", précise-t-on de même source. Le préfet de police Michel Cadot a également demandé la "dématérialisation de la procédure des frais d'enquête qui se feront désormais par versement".