Prison de Nancy : fin de la prise d'otage, sans violence

  • A
  • A
Prison de Nancy : fin de la prise d'otage, sans violence
Le centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville, en 2011.@ PHOTOPQR/L''EST REPUBLICAIN
Partagez sur :

DÉNOUEMENT - Selon les informations d’Europe 1, le détenu demandait à changer de prison. Il aurait déjà passé plusieurs mois à l’isolement en raison de sa violence.

L'INFO. La prise d'otage d'un gardien par un détenu au centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville a pris fin lundi après-midi sans violence, a annoncé l'administration pénitentiaire dans un communiqué. Un peu plus de trois heures après le début de la prise d'otage, le détenu s'est rendu à 16h25 "aux équipes régionales d'intervention et de sécurité (ERIS) de l'administration pénitentiaire et va être placé en garde à vue", a-t-elle précisé, ajoutant que le surveillant n'avait subi "aucune violence physique".

Un détenu muni d'une arme blanche ? Ce détenu d'une trentaine d'années, muni d'une arme blanche, a pris en otage un gardien lundi en début d'après-midi, avait-on appris auprès d'une responsable de FO pénitentiaire pour le Grand Est. Le détenu est muni "probablement d'un couteau", avait-t-elle précisé. Le procureur de Nancy s'est rendu sur place.

Plusieurs mois à l'isolement. Selon les informations d’Europe 1, il demandait à changer de prison. Ce détenu aurait déjà passé plusieurs mois à l’isolement en raison de sa violence.

D'après l'administration pénitentiaire, la prise d'otage a commencé vers 13h15. Les équipes régionales d'intervention et de sécurité (Eris) de Strasbourg ont été dépêchées sur place. Selon L'Est Républicain, les détenus étaient très agités. "Les hurlements qu'ils poussent sont audibles bien au-delà du mur d'enceinte", précisait le quotidien.