Un gang de casseurs de coffre arrêté

  • A
  • A
Un gang de casseurs de coffre arrêté
@ MAXPPP
Partagez sur :

En Aquitaine, les gendarmes ont interpellé neuf hommes soupçonnés d'avoir participé à des cambriolages de coffres de dépôt d'argent liquide.

Ils sont soupçonnés d'avoir participé à une quarantaine de braquages. En Aquitaine, les gendarmes ont interpellé lundi neuf hommes soupçonnés d'avoir participé à des cambriolages de coffres de dépôt d'argent liquide. Le préjudice s'élève à plusieurs centaines de milliers d'euros, a indiqué mardi la gendarmerie dans un communiqué.

"Ils étaient intéressés par les enveloppes en liquide". Les malfaiteurs n'hésitaient pas à agir dans plusieurs départements : Gironde, Charente, Dordogne et Vendée. Leurs vols avec effraction, commis la nuit, ont été commis au préjudice d'agences bancaires. Les malfaiteurs visaient des coffres renfermant les recettes en liquide de commerçants locaux.

"La cible des malfaiteurs, c'était les coffres de dépôt dans les agences bancaires dans lesquels les commerçants, les artisans et les professions libérales peuvent déposer des recettes, souvent le week-end, avec parfois des chèques ou des documents papiers, qui n'intéressaient pas les malfaiteurs. Par contre, ils étaient intéressés par les enveloppes en liquide, ce qui posait des difficultés aux banques pour recenser avec exactitude le montant des préjudices", confie le colonel Frédéric Bonneval, commandant de la section de gendarmerie de la Gironde, interrogé par Europe 1.

Des individus "défavorablement" connus. Les premiers agissements remontent à février 2014. Si bien que quelques semaines plus tard, en mars dernier, une information judiciaire pour "vols aggravés" et "appartenance à une association de malfaiteurs" a été ouverte au TGI de Bordeaux. Lundi, quelque 150 gendarmes ont procédé à l'arrestation des neuf hommes "très défavorablement connus pour certains". Ils ont été placés en garde à vue avant leur éventuelle présentation mercredi à un juge d'instruction. Au cours de cette opération, principalement menée en région bordelaise, six véhicules ont été saisis. Les perquisitions réalisées devraient en outre permettre d'obtenir des informations concernant d'autres cambriolages, de fourgons notamment, a précisé la gendarmerie.