Un faussaire en grands crus jugé à New York

  • A
  • A
Un faussaire en grands crus jugé à New York
Laurent Ponsot mène une croisade contre les contrefaçons de son vin.
Partagez sur :

L’héritier d’une grande maison viticole de Bourgogne a traqué la piste d’un receleur de fausses bouteilles.

L’INFO. Le procès d'une incroyable histoire de "faux vin" s'ouvre lundi à New York. A la barre, Rudy Kurniawan, un étrange faussaire démasqué par une de ses victimes, Laurent Ponsot. Ce vigneron français, originaire de Morey-Saint-Denis, en Bourgogne, gère les vingt appellations de son domaine familial. Et, depuis 2008, il mène une croisade sans relâche contre les contrefaçons de son vin.

Une étrange vente aux enchères. Tout a débuté, il y a cinq ans, quand Laurent Ponsot apprend par un ami New-Yorkais qu’une vente aux enchères de grands vins se prépare. En lisant la présentation des flacons proposés à la vente, Laurent Ponsot tombe des nues.  "Il y a beaucoup de vins du domaine Ponsot, y compris de Clos Saint-Denis, des années 40 ou 50". Problème :"Nous avons commencé à produire ce vin en 1982", explique Laurent Ponsot au micro d’Europe 1.  "Je me suis dit : "il y a quelque chose qui ne va pas, il y a un loup" ", raconte le vigneron.

09.12 vigneron 930x620

© Europe1/Pierre de Cossette

84 bouteilles vendues à prix d’or. Laurent Ponsot prend alors le premier vol pour New York et parvient à faire annuler la vente où figurait également une bouteille de faux Romanée-Conti, un vin mythique de Bourgogne. Au total, le lot 84 bouteilles mis en vente était estimé entre 700.000 et 1.3 million d’euros. "Ça fait quand même quelques sous", souligne le vigneron.

Un faussaire démasqué. Mais Laurent Ponsot, intrigué par l’origine de ces bouteilles, ne s’arrête pas là. Il décide d’enquêter sur Rudy Kurniawan, l’homme qui a mis en vente ces fausses bouteilles. Ce dernier est un collectionneur de vins qui se prétend le descendant d'une riche famille indonésienne. C’est un flambeur, qui a pour habitude d’inviter le tout Los Angeles dans des soirées où sert les plus grands vins, en tout cas en apparence…Mais il s'agit en réalité d’une vaste mascarade, car l’individu est un escroc qui agit sous neuf  identités différentes. Rapidement démasqué, le faussaire est interpellé par le FBI. Les enquêteurs trouveront notamment à son domicile des recettes pour fabriquer des grands crus en mélangeant des vins entre eux.