Un enfant laissé seul dans une voiture

  • A
  • A
Un enfant laissé seul dans une voiture
Un père de famille a été interpellé à Toulouse pour avoir laissé son enfant de 7 ans enfermé dans la voiture malgré la chaleur de la nuit.@ Maxppp
Partagez sur :

Un père a laissé son fils de 7 ans seul, malgré la chaleur, dans la nuit de samedi à dimanche.

Un père de famille a été interpellé à Toulouse pour avoir laissé son enfant de 7 ans enfermé dans la voiture malgré la chaleur de la nuit de samedi à dimanche.            

Le père était dans un bar

Il est un peu plus d'une heure et demie du matin, quand une passante repère un petit garçon à bord du véhicule garé en plein centre-ville dans le quartier Victor Hugo connu des fêtards. L'enfant est assoupi, mais pour la seconde nuit consécutive, l'air est véritablement étouffant. Plus de 27 degrés. Les parents ne semblent pas à proximité. La passante décide donc d'appeler les secours.

Très vite, une patrouille de police est dépêchée sur place, ouvre le véhicule et réveille le garçonnet âgé de sept ans. L'enfant dit qu'il est avec son père, qui serait tout proche dans un bar à quelques mètres. Les policiers entrent dans l'établissement, découvrent l'homme adossé, en train de boire un verre.

D'après les premiers éléments de l'enquête, le père, un homme de 56 ans, originaire de la région parisienne, était sorti avec son fils, dont il avait la garde. L'enfant serait tombé de fatigue et aurait demandé à se reposer dans la voiture.

Placé en garde à vue

La préfecture, qui a révélé l'affaire dans la journée de dimanche, parle d'un acte totalement irresponsable. Le père de famille a finalement été interpellé et placé en garde à vue où il se trouvait toujours dimanche soir. D'après le parquet, il n'était pas sûr toutefois qu'elle soit prolongée.

Les enquêteurs ont en effet tenu à relativiser la gravité des faits. Si l'homme a mis son fils dans la voiture, il ne se serait pas éloigné à plus de cinq mètres et serait venu à plusieurs reprises s'assurer que tout se passait bien. Par ailleurs, les renseignements sur sa personnalité sont favorables.

L'enfant qui ne semblait pas avoir trop souffert de la chaleur, a été immédiatement pris en charge par ses grands-parents, sa mère ne se trouvant pas dans la région, a précisé le procureur à Toulouse Michel Valet.