Un élève surveillant de la prison d'Aiton grièvement brûlé au visage par un détenu

  • A
  • A
Un élève surveillant de la prison d'Aiton grièvement brûlé au visage par un détenu
@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

La victime a été brûlée sur 15% du corps, après avoir été insultée et bousculée par le prisonnier.

L'acte était prémédité, mais les raisons n'ont pas été justifiées. Un élève surveillant du centre pénitentiaire d'Aiton, en Savoie, a été violemment agressé et grièvement brûlé par un détenu mercredi matin, a-t-on appris de source syndicale et auprès du parquet. La victime "aurait subi des brûlures sur une surface avoisinant les 15% du corps (visage, cou, torse, épaule et mains)", souligne le syndicat UFAP/UNSa Justice, dans un communiqué. Conduit par les pompiers au centre hospitalier de Chambéry, il a été transféré au service des grands brûlés à Lyon.

Il lui jette une casserole d'huile bouillante au visage. Vers midi, lors de la distribution du repas à laquelle participait "l'élève surveillant en stage de mise en situation", le détenu lui a projeté "une casserole d'huile bouillante au visage", selon le communiqué. Cette "lamentable agression" a été précédée de plusieurs incidents - insultes verbales, bousculade - dans la matinée, souligne le syndicat pour qui le détenu avait "prémédité cet acte odieux". Le parquet d'Albertville a ouvert une enquête confiée à la brigade de gendarmerie d'Aiguebelle. L’UFAP/UNSa Justice "déplore cette nouvelle agression prouvant une fois de plus le sentiment de toute puissance de certains détenus". En novembre, les surveillants avaient bloqué la prison pour protester contre le manque d'effectif.