Un éléphant s'échappe et tue un octogénaire

  • A
  • A
Un éléphant s'échappe et tue un octogénaire
Un octogénaire a été tué dimanche en Seine-et-Marne après avoir été projeté par un éléphant appartenant à un cirque qui avait réussi à s'enfuir de son enclos.@ MaxPPP
Partagez sur :

Le pachyderme, qui appartient à un cirque, avait réussi à quitter son enclos en Seine-et-Marne.

L’INFO. C’est un évènement rarissime. Un homme de 84 ans a été tué dans la nuit de dimanche à lundi par un éléphant de cirque sur une place d'une ville de Seine-et-Marne. La famille de la victime a porté plainte.

L’éléphant  franchit sa clôture. Les faits se sont déroulés dimanche en fin d’après-midi sur une étendue gazonnée au centre de Lizy-sur-Ourcq. Après un numéro de cirque, l'éléphant a "réintégré son enclos, à l'air libre", a fait savoir une source proche de l'enquête, confirmant une information du Journal de la Marne. "Des témoins ont vu l'éléphant se saisir d'une bâche pour la poser sur la barrière électrique" qui le retenait, avant de franchir une deuxième enceinte formée de barrières et de remorques, a-t-elle poursuivi.

L’octogénaire projeté au sol. Se dirigeant vers un arbre, le pachyderme a ensuite percuté l'octogénaire d'un coup de trompe, le projetant au sol. L'homme, hospitalisé au Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne, est mort dans la nuit des suites de ses blessures. L'éléphant a été ramené sans difficulté dans son enclos par son propriétaire, le gérant du Cirque de l'Europe, a-t-on ajouté. Ce dernier devait être entendu lundi par les gendarmes, pour tenter de déterminer la responsabilité du cirque dans cet accident.

"Ce n’est pas normal". Du côté de la famille de la victime, c’est la colère qui prédomine. "Ce n'est pas normal d'avoir été attaqué par un éléphant comme ça sur un lieu public", s'insurge le frère de la victime au micro d'Europe 1. "Même si c'était un cirque, ils n'avaient qu'à l'attacher leur éléphant", témoigne-t-il. La famille de l’octogénaire a déposé une plainte pour faire toute la lumière sur cette affaire. Pour sa part,  la mairie précise qu’il s’agissait d'un "cirque privé installé dans de parfaites conditions de sécurité", qui était reparti comme prévu de la commune lundi.