Un détenu qui s'était évadé à Nantes rattrapé aux Pays-Bas

  • A
  • A
Un détenu qui s'était évadé à Nantes rattrapé aux Pays-Bas
@ MaxPPP
Partagez sur :

Selon les premiers éléments de l'enquête, le détenu, évadé en novembre 2013 du CHU de Nantes, s'était réfugié aux Pays-Bas peu après sa spectaculaire évasion.

Sa cavale aura duré un peu moins d'un an. Un détenu qui s'était évadé de manière violente et spectaculaire lors d'un transfert médical à Nantes en novembre 2013 a été rattrapé jeudi soir aux Pays-Bas, a-t-on appris vendredi de source policière. 

Une évasion violente. Selon les premiers éléments de l'enquête, Stéphane Goetz, 27 ans au moment de son évasion, s'était rapidement réfugié aux Pays-Bas, où il "avait des contacts" et des "points de chute". Il se trouvait détenu encore vendredi matin "en l'attente de son extradition en France", a-t-on précisé de même source sans autres précisions.

>> LIRE AUSSI - Une erreur de saisie à l'origine de l'évasion de Nantes

Condamné en 2012 pour une tentative de meurtre - dont il a fait appel - et mis en examen pour une deuxième tentative sur un codétenu, l'homme avait faussé compagnie, le 27 novembre 2013, à trois surveillants qui l'avaient conduit à l'hôpital de Nantes pour faire une radio de sa cheville. Armé d'un cutter, il les avait blessés tous les trois, deux d'entre eux devant être hospitalisés sans que leur pronostic vital soit engagé.

>> LIRE AUSSI - Comment transfère-t-on un détenu ?

.